Palmarès des déversements d’eaux usées: La Malbaie pire municipalité charlevoisienne

Par Émélie Bernier 10:36 AM - 04 novembre 2022 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

La Fondation Rivières vient de publier son classement annuel des municipalités québécoises selon les déversements d’eaux usées observés per capita. Avec 24 débordements à partir de l’un ou l’autre de ses 20 ouvrages destinés à la gestion des eaux usées, La Malbaie obtient le pire classement des municipalités charlevoisiennes.

 Le calcul per capita influence cependant le classement. La Malbaie s’y retrouve en 256e position, suivi de Saint-Irénée en 262e position avec 3 incidents puis Clermont en 267e position avec 1 seul et L’Isle-aux-Coudres 277e avec 4 déversements.  

Petite-Rivière-Saint-François, avec un seul déversement,  atteint le 377 rang sur 394, ce rang étant celui des municipalités ne dénombrant aucun incident. Baie-Saint-Paul, Les Éboulements, Notre-Dame-des-Monts, Saint-Aimé-des-Lacs, Saint-Hilarion et Saint-Siméon affichent tous une fiche vierge.

« Les déversements font référence aux eaux n’ayant subi aucun traitement rejetées dans les rivières. Cet exercice permet de distinguer les municipalités qui se sont améliorées depuis l’année précédente de celles où la situation s’est détériorée, et d’encourager les élu.e.s à corriger les problèmes. Le palmarès est réalisé à partir des données de la carte des déversements d’eaux usées », lit-on sur le site web de la Fondation. Saint Urbain arrive au 383e rang malgré ses 11 déversements en 2021.

La carte des déversements peut être consultée et offre un portrait global de la situation incluant le nombre des déversements et leur durée totale mensuelle sur le territoire des municipalités. Rappelons que les municipalités québécoises doivent transmettre ces informations au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Partager cet article