«Du orange sous peu», prévoit Québec, qui n’hésitera pas à contraindre

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
«Du orange sous peu», prévoit Québec, qui n’hésitera pas à contraindre
Le premier ministre François Legault - IG

Les régions du Québec qui semblaient moins touchées par le virus de la COVID-19 voient le vent tourner. Le gouvernement a dévoilé les restrictions qui seront réservées aux régions qui passeraient au stade d’alerte orange.

Ce sont maintenant huit régions au Québec qui sont classées « jaune», soit au deuxième stade d’alerte et d’intervention établi par la Santé publique.

Dans son point de presse du 15 septembre, le premier ministre François Legault a envoyé un appel national à la solidarité. La hausse de cas, signe d’une deuxième vague de propagation du virus de la COVID-19 dans la province.

La situation est critique, selon les décideurs. C’est pourquoi Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, a soutenu que des régions «sont proches» de passer à cette étape.

Elle impliquerait entre autres la fermeture des bars, la réduction du nombre de personnes autorisées dans un rassemblement privé à six et la fermeture des restaurants. Seulement les commandes «take-out» seraient autorisées. Des restrictions de déplacements sont aussi prévues.

Pour l’instant, l’ensemble des bars du Québec ne pourront plus vendre de nourriture après minuit.

Le ministre Dubé a durci le ton et a prévenu qu’il ferait tout pour éviter d’affecter davantage le système de santé. «Le virus, il n’arrive pas d’un individu qui arrive d’Europe. C’est avec les gens qui viennent nous voir dans des partys privés. La garde baisse après un verre de vin ou une bière. La contagion communautaire est là car il y a des relâchements. Il va y avoir plus d’interventions policières, plus d’inspections dans les régions touchées et du dépistage plus ciblés», a-t-il soutenu.

«Il y a un vrai risque de deuxième vague. Il y a un risque qu’on puisse reconfiner tous les Québécois. Je compte sur vous autres. On est capable ensemble de passer au travers. Il faut agir maintenant. S’il vous plait, pensez aux personnes vulnérables, à ceux qui attendent une chirurgie, à nos enfants, aux familles qui ont besoin de revenu. C’est le temps de penser aux autres», a insisté le premier ministre du Québec devant la nation lors de son point de presse à 13 h au cours duquel il était aussi accompagné du directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

La semaine dernière, M. Dubé, avait rendu public un nouveau système d’alertes régionales à quatre paliers en vue d’une seconde vague de la COVID-19.

Partager cet article

3
Laissez un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Marcelle TremblayFacilatorsolange Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
solange
Guest
solange

moi je me pose la question pourquoi avoir ouvert les bars les restaurants que ça coûte une fortune les touristes qui rentraient en grande pompes pour aller en Gaspésie. Ça me surprend pas que les personnes de restes fermez

Facilator
Guest
Facilator

Ok ça va tu finir cette argumentation de peur la grippe est rendu ou c’est toujours le covid qui est en cause comme si que les autres maladies existent plus vous ne connaissez pas la loi d’attraction étudiez la plus tu penses et parle de ce que tu ne veux pas plus tu l’attires à toi donc changé votre discourt et les choses vont aussi changer arrêter d’être dans le mode automatique conscientisé. La vie est une chanson – chantez-là ! La vie est un jeu – jouez-le ! La vie est un défi – relevez-le ! La vie est… Read more »

Marcelle Tremblay
Guest
Marcelle Tremblay

Les journalistes débiles qui posent les questions tous ensemble à Monsieur Legault manquent de respect et fournissent de mauvaises informations au public si j’étais M Legault je ne répondrais plus à leurs questions. Il est d un calme plat face à ces bêtes féroces que dont devenus ces journalistes vraiment débiles