Québec refuse de classer la Maison Lapointe, mais des options demeurent pour la sauver

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Québec refuse de classer la Maison Lapointe, mais des options demeurent pour la sauver
La maison a subi un incendie partiel le 4 mars.

Le ministère de la Culture a donné sa réponse concernant la sauvegarde de la Maison des 21 de Clermont. L’ancienne résidence d’Alexis Lapointe, dit « le Trotteur », et d’Alexis Tremblay «Picoté» ne sera pas classée par Québec.

Pour le président de la Société d’Histoire de Charlevoix, Serge Gauthier, il ne s’agit pas d’une défaite pour autant. Lui et l’organisme qu’il représente étaient parmi ceux ayant fait la demande d’une évaluation de la maison, partiellement incendiée en mars. Il rapporte que le ministère reconnait la valeur patrimoniale de la maison des Lapointe.

«La maison est conventionnelle de l’époque, C’est une maison simple, d’ouvrier, de travailleur. Ce genre de maison n’est presque jamais priorisée par le ministère et ses normes. Ils ont dit que l’architecture est bien, le bâtiment a une bonne volumétrie, mais ce n’était pas assez extraordinaire. Du plus, c’est endommagé beaucoup à l’intérieur », explique-t-il.

Malgré ce refus du ministère de la Culture, la Maison des légendaires Clermontois peut encore être mise en valeur, selon l’ethnologue à l’origine de la conservation de la Forge Riverin de La Malbaie. Vu l’état de la demeure des Vingt-et-Un, la conservation des murs pourrait inspirer une exposition à aire ouverte.

«La structure, elle, peut être conservée. Elle est très solide. La forge, elle, n’est pas classée monument historique, mais bien patrimonial. Jamais elle ne pourrait être un monument historique, mais cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas être conservée. Soit l’on fait un espace vide avec une plaque commémorative, soit on préserve les murs et on anime le secteur. Dans les deux cas, je ne jugerai pas l’option qui sera choisie par les citoyens de Clermont», soutient-il finalement.

Un comité est présentement mis sur pied afin de trouver des partenaires financiers pour une conservation partielle du bâtiment. Rappelons que la maison figure à l’inventaire du patrimoine bâti de la Ville de Clermont.

Partager cet article

1
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] que le ministère de la Culture ne classera pas la maison d’Alexis le Trotteur », et d’Alexis «Pic…, la Ville de Clermont a soutenu ne plus s’opposer à une démolition de ce qui l’en reste. Face […]