La lecture n’est pas en quarantaine

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
La lecture n’est pas en quarantaine
De gauche à droite, l’équipe de la bibliothèque de La Malbaie, distancée! : Manon Dufresne, Christine Desmeules, Sara Tremblay, Sylvie Simard et Mélanie Desmers.

Sylvie Simard doit faire quelques étapes de plus avant de remettre les volumes à leur place sur les rayons de la bibliothèque Laure-Conan de La Malbaie. De leur côté, les lecteurs ne peuvent plus bouquiner dans les allées jusqu’à nouvel ordre, mais cela ne les empêchera pas de se procurer les dernières nouveautés ou de redécouvrir les grands classiques littéraires disponibles à la succursale de la municipalité.

Les portes de la bibliothèque Laure-Conan de La Malbaie sont fermées au public. Cela ne veut pas dire pour autant que les quelque 30_000 volumes qu’elle contient y sont confinés pour la saison estivale.

L’équipe des Loisirs et de la Culture s’est réinventée et transige via un catalogue en ligne depuis juin. Une fois son compte créé, le lecteur peut y magasiner sa prochaine lecture, et ce, dans le confort de sa maison. Des services téléphoniques sont aussi offerts pour ceux qui seraient moins à l’aise de procéder avec l’informatique. Une fois le livre choisi, les bibliothécaires conviennent d’un moment opportun pour votre cueillette sans contact. Elles désinfectent vos volumes, les placent dans un sac et vous pouvez partir l’esprit tranquille à la maison dévorer votre bouquin.

Une fois votre livre terminé, son retour doit absolument se faire par la chute à livres située à l’extérieur du bâtiment. L’équipe vide chaque matin la chute et place soigneusement le contenu de celle-ci dans un bac prévu à cette fin. Les volumes y reposeront pendant 72 heures afin de s’assurer d’éliminer toute trace potentielle du virus sur leurs surfaces. Une fois cette quarantaine préventive effectuée, les livres repassent alors entre les mains de Mme Simard pour être désinfectés et finalement remis sur l’étagère en attente d’être choisi à nouveau.

Cette nouvelle procédure, bien que plus exigeante, ne freine pas les membres de la bibliothèque municipale qui désirent combler leurs temps libres avec un bon livre. Sara Tremblay, responsable des communications et de la culture à la Ville de La Malbaie, soutient que
les lecteurs se sont rapidement adaptés au nouveau système.

« Nous avions vraiment hâte de reprendre du service après deux mois de fermeture complète. Aujourd’hui, nous n’avons toujours pas le droit de faire entrer les gens, mais nous pouvons quand même continuer à livrer un service. Les gens aussi avaient hâte: à la première semaine d’ouverture, nous avions déjà 170 prêts, témoigne Mme Tremblay.

L’administration est toujours en attente de directives de la Santé publique pour procéder à une réouverture, qui ne semble pas se pointer dans un avenir proche. « On ne sait pas quand on pourra retourner dans les rayons. Quelqu’un qui éternuerait par accident dans un rayon, on devrait condamner la section pour minimum trois jours. On est loin de pouvoir se permettre ça. Il n’y a aucun avantage à laisser entrer les gens pour l’instant. On incite plutôt les gens à aller lire sur les nouveaux mobiliers qu’a installé La Malbaie dans ses parcs et ses jardins »,
termine-t-elle.

Rappelons que la bibliothèque Laure-Conan offre un service de livraison pour les personnes de 70 ans et plus de la municipalité. Pour plus d’informations, l’équipe vous invite à composer le 418 665-3747 poste 5280.

Moins de lecteurs à Baie-Saint-Paul

La bibliothèque René- Richard a rouvert ses portes le 16 juin. Toutes les procédures ont été mises en place pour permettre le prêt des livres même si, pour le moment, peu de lecteurs qui sont venus profiter du service de prêt.

Environ une vingtaine de personnes ont effectué des prêts en trois jours.La responsable de la bibliothèque, Denise Ouellet, ne voit pas cela comme un manque d’intérêt. «Je crois que les gens ne le savent pas encore que nous sommes rouverts. Les gens sont intéressés, puisque j’ai reçu des appels à la maison. Nous sommes ouverts du mardi au jeudi sur notre horaire d’été. Nous proposons le prêt grâce à notre catalogue en ligne et aussi par téléphone. »

Les bénévoles et Mme Ouellet vont eux-mêmes chercher les livres pour les usagers. Par la suite, ils préparent leur « commande » et  donnent des rendez-vous aux lecteurs afin d’éviter qu’ils se rencontrent. La désinfection des volumes demeure une étape importante. Même les livres neufs, achetés en grande partie à la Librairie de Baie-Saint-Paul, doivent être mis en quarantaine.

« Cela se déroule bien puisque je suis aidée par plusieurs bénévoles, a précisé la responsable. Ils avaient hâte de revenir, cela leur permet de s’occuper. Pour ceux qui ont plus de difficulté avec Internet, nous pouvons les aider à effectuer leur choix puisque nous avons accès à leur dossier. Nous pouvons connaître ce qu’ils aiment et leur proposer des séries. »

Les bibliothèques en sont à la première des cinq étapes de la reprise de leurs activités. Pour emprunter un livre, vous pouvez appeler au 418 435-5858 poste 3. Le catalogue en ligne est accessible au reseaubibliocnca.qc.ca.

Avec la collaboration de Lisianne Treemblay

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des