Chauffeur d’autobus scolaire et présumé pédophile: Castonguay avait été licencié

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Chauffeur d’autobus scolaire et présumé pédophile: Castonguay avait été licencié
Stéphane Castonguay, 51 ans, a été accusé de crimes sexuels sur mineur, comme son conjoint Frédéric Vézina, 24 ans.

L’un des individus demeurant derrière les barreaux  pour crimes sexuels sur mineurs, le 3 décembre, était un chauffeur d’autobus scolaire pour la Commission scolaire de Charlevoix. 

La Commission scolaire de Charlevoix (CSDC) affirme par voie de communiqué ce matin, le 4 décembre, avoir été informée de l’arrestation d’un chauffeur d’autobus qui fait l’objet d’une enquête de la Sûreté du Québec (SQ) pour crimes sexuels sur mineurs.

La CSDC affirme avoir exigé de l’entreprise de transport le retrait immédiat de son employé dès qu’elle a été informée de la situation, en début novembre. Stéphan Castonguay, 51 ans, avait effectivement été arrêté une première fois de 7 novembre, puis relâché la journée même avec promesse de comparution.

La Sûreté du Québec a d’ailleurs confirmé au journal ce matin que d’autres infractions auraient été commises lors de sa remise en liberté.

L’école Léonce Boivin des Éboulements était desservi par Stéphan Castonguay. 

« La commission scolaire tient à rassurer les parents de ses élèves, de même que les membres de son personnel. Pour se faire, elle met tout en œuvre pour coordonner une offre de soutien adéquate pour les personnes concernées par cet événement. De plus, elle collabore étroitement avec la SQ aux fins d’enquêtes », soutient les porte-paroles de la CSDC.

M. Castonguay et son conjoint Frédéric Vézina ont appris hier au Palais de justice de La Malbaie qu’ils demeuraient détenus le temps de l’enquête visant à déterminer leur culpabilité dans une affaire de crimes sexuelles sur mineurs. Plusieurs victimes ont été identifiées par les enquêteurs.

« L’enquête de la Sûreté du Québec est toujours en cours et nous demandons à toute personne qui aurait des informations pouvant être liées à cet événement de communiquer avec monsieur Steve Desbiens, au poste de la Sûreté du Québec de Baie-Saint-Paul, au 418 435- 2012 », conclut la CSDC.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des