Charlevoix nous voilà!

Photo de Gilles Fiset
Par Gilles Fiset
Charlevoix nous voilà!
Jessie Fournier et Maxime Deshaies s'installeront dans la région avec leurs deux enfants. (Photo : Courtoisie)

Jessie Fournier et Maxime Deshaies et leurs deux enfants vont aménager dans Charlevoix dans les mois qui suivent. Déjà charmés par la région, le séjour exploratoire qu’ils ont fait avec Place aux jeunes a créé l’étincelle dont ils avaient besoin pour prendre leur décision.

Grands amateurs de plein air, Jessie et Maxime étaient déjà venus plusieurs fois dans la région par le passé y faire de la randonnée en montagne. Ils ont d’ailleurs tellement aimé Charlevoix qu’ils sont venus y passer quelques jours pour leur voyage de noces l’an dernier et il n’y a pas que les panoramas qui les ont charmés.

« Nous avons rencontré que des gens accueillants, chaleureux, contents de communiquer leur amour de Charlevoix et qui avaient l’air de vivre à un rythme de vie plus relax que nous », exprime Jessie Fournier.

Le couple originaire de Saint-Wenceslas dans l’Est-du-Québec s’est mis à rêver de s’installer dans Charlevoix un de ces jours, pour pouvoir y vivre leur passion des grands espaces. Mais quitter leur milieu de vie était hasardeux. « C’est une grosse décision à prendre, surtout quand on a des enfants âgés de 6 et 8 ans. On ne connaissait pas grand monde ici dans Charlevoix et on n’avait aucune parenté », confie Mme Fournier qui pouvait compter sur l’aide de sa belle-famille qui résidait aux alentours.

C’est un séjour exploratoire qu’ils ont fait grâce à l’organisme Place aux jeunes en région du 7 au 9 novembre avec une dizaine d’autres jeunes intéressés par Charlevoix qui les a décidés à venir s’installer à Notre-Dame-des-Monts où ils ont pu y trouver une maison pour y loger toute la petite famille.

Jessie et Maxime n’ont cependant pas arrêté leur décision sur un coup de tête. « On y a réfléchi longtemps, mais finalement, on s’est dit que l’on a juste une vie à vivre. C’est certain que l’on s’est assuré d’avoir chacun une job avant de tout quitter », exprime Jessie Fournier. Celle-ci s’est trouvé un emploi dans la région comme technicienne de laboratoire, de même que son conjoint qui de son côté travaillera chez Fibrotek. « Ce n’est pas ce que je suis habitué de faire, dit Maxime Deshaies qui travaillait dans les pâtes et papiers, mais ça reste du travail d’usine ».

Même si on peut constater la joie que ressent le jeune couple à changer de milieu de vie, il y a quand même quelques appréhensions, surtout en ce qui a trait aux enfants. « Ils vont changer d’école, d’amis et de milieu de vie, ça va être beaucoup pour eux », s’inquiète la mère.

Séjours exploratoires

Depuis une trentaine d’années en effet, l’organisme Place aux jeunes en région fait visiter Charlevoix à des groupes ou des individus intéressés à venir s’y établir à court ou long terme. « On présente la région comme un milieu de vie et pas seulement comme une place de touristes. On permet aux gens qui viennent avec nous de créer leurs premiers contacts socioprofessionnels en procédant à des visites de milieu de travail, par exemple », explique Mathieu Tremblay de Place aux jeunes en région.

Depuis le début de la présente année, l’organisme a procédé à près d’une trentaine de séjours exploratoires qui souvent, comme dans le cas du couple Fournier-Deshaies, permettent à des gens de se décider à faire le grand saut. « C’est difficile de chiffrer le nombre de nouveaux arrivants qui ont fait un séjour exploratoire avant, mais c’est assez courant. Par exemple, ce printemps, un groupe de six personnes est venu et un des couples qui a fait le séjour est actuellement installé dans la région », termine M. Tremblay.

Le groupe du séjour exploratoire du mois de novembre organisé par Place aux jeunes en région dans lequel Jessie Fournier et Maxime Deshaies avaient fait leur visite.
Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des