Michel Couturier pourra enfin réaliser le projet du Havre

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Michel Couturier pourra enfin réaliser le projet du Havre
Le projet du Havre représente le legs du maire Michel Couturier. (Photo : Courtoisie Ville de La Malbaie)

Le projet du Havre est celui que Michel Couturier a le plus à cœur depuis qu’il est devenu maire de La Malbaie en 2013. La première pelletée de terre de ce lieu signature devrait être lancée ce printemps.

« Nous avons énormément d’attraits touristiques à La Malbaie, mais il nous manque un carrefour. Dans toutes les villes où je suis allé, il y a toujours un endroit pour se rassembler. Notre but est de faire de ce carrefour un lieu signature. Le projet a évolué puisque nous ferons aussi la gare à cet endroit. Ce n’est pas illogique puisque ce projet est situé au centre de Pointe-au-Pic, les gens débarqueront du train et ils pourront se rendre sur la rue Richelieu à pied. À mon avis, notre rue Richelieu deviendra comme la rue St-Jean-Baptiste de Baie-Saint-Paul dans 10 ans. »

L’intermodalité se veut aussi un facilitateur dans ce projet. « J’ai toujours eu l’idée de faire de notre contrainte de l’éclatement, une opportunité. Pour ce faire, il faut bien relier nos attraits. La piste cyclable fera le lien vers le centre-ville de La Malbaie. Nous allons bonifier l’offre de transport avec la nouvelle Corporation mobilité Charlevoix. Tout le déploiement partira du Havre. Nous avons d’autres partenaires qui travailleront avec nous. Nous souhaitons aussi accueillir des croisières, qui pourront accoster au quai. Ce projet permet aussi de redonner l’accès au fleuve. »

Le projet du Havre permettra aux gens de pique-niquer sur un toit vert à l’été et d’y glisser l’hiver. (Courtoisie Ville de La Malbaie)

Ce lieu sera aussi accessible sur quatre saisons. « Il y aura une patinoire et de la glissade l’hiver. En été, nous avons misé sur l’intergénérationnel avec des jeux d’eau et des terrains de pétanque qui seront aménagés. Nous voulons que ce soit beau pour que les gens viennent y contempler le secteur par la passerelle, qui servira comme toit du bâtiment. Il y aura autant d’immobilisations dans le projet qu’il y a d’aménagements paysagers. Nous pourrions accueillir 60 000 passants. »

Construction Éclair pourra débuter le projet en avril ou en mai 2019. « Nous avons l’aval de la population pour ce projet, qui sera encore beau dans 30 ans. Je ne quitterai pas La Malbaie tant que le projet du Havre ne sera pas fait. », conclut le maire Michel Couturier. Rappelons que les coûts de ce projet s’élèvent à 5,45 millions $ dont un million provient du gouvernement fédéral. La ville de La Malbaie prévoit y investir deux millions $.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des