La municipalité de Saint-Urbain se convertit à la biomasse

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
La municipalité de Saint-Urbain se convertit à la biomasse
L’église de Saint-Urbain pourrait faire partie des bâtiments, qui seront chauffés grâce à l’installation d’un système de chauffage à la biomasse forestière.

La municipalité de Saint-Urbain devrait avoir son système de chauffage à la biomasse forestière résiduelle en 2019. La nouvelle chaufferie alimenterait l’église, l’école Dominique-Savio et le centre communautaire.

La chaufferie sera installée afin de distribuer de la chaleur à chacun ces trois bâtiments, ce qui permettra de combler une grande part des besoins de chauffage. La municipalité a obtenu une subvention de 89 000 $ pour réaliser ce projet. Un centre de transformation et de conditionnement de la biomasse forestière sera aussi construit dans le parc industriel de la municipalité de St-Urbain.

« Nous souhaitons diminuer les coûts du projet à environ 330 000 $ afin que ce soit plus abordable pour les citoyens, a mentionné le directeur général, Gilles Gagnon. Pour ce faire, nous allons repenser différemment le centre de transformation. Pour ce dernier, nous collaborerons avec la ville de Baie-Saint-Paul afin de s’arrimer avec le complexe Maison Mère. Nous aurons le même type de fournaise et le même type de copeaux de bois. Nous serons aussi en mesure d’entreposer et de transformer les résidus qui seront utilisés pour leur chaufferie. »

Pour alimenter la chaufferie, la municipalité utilisera les résidus des lots intra-municipaux et elle aura aussi une entente avec les propriétaires privés. Les équipements de chauffage actuels demeureront toutefois opérationnels et ils seront utilisés seulement en cas de besoin. La consommation totale de ces bâtiments en chauffage s’élève à plus de 590 000 kw/h par année. Le système de chauffage à la biomasse permettra de réduire les coûts d’énergie en plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La municipalité aura aussi une entente avec la Commission scolaire et la Fabrique, qui paieront pour leur utilisation. « Ce projet sera avantageux pour eux et surtout pour la Fabrique puisque les coûts de chauffage de l’Église sont importants, a ajouté M. Gagnon. Le projet nous permet aussi de diversifier nos revenus. »

Soulignons en terminant que le projet de biomasse est prévu pour 2019 au Plan triennal des immobilisations.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des