Investissements de taille à la Cidrerie et Vergers Pedneault

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Investissements de taille à la Cidrerie et Vergers Pedneault

 
La Cidrerie et Verger Pedneault de l’Isle-aux-Coudres investira entre 300 000$ et 400 000$ pour se doter d’une cuisine commerciale, doublée d’une nouvelle adresse de restauration. En plus d’y opérer une biscuiterie, on compte y offrir une gamme de produits transformés à emporter, produits qui seront offerts dans tous les points de vente de l’entreprise.
L’idée d’ajouter un nouveau volet à l’entreprise est venue lors de l’acquisition d’un bâtiment situé juste en face de l’actuel bâtiment d’accueil des Vergers, sur le Chemin des Coudriers.  « Avec l’expérience du restaurant (la famille opère aussi Le Corylus depuis 2 ans), on a réalisé que les gens cherchent des desserts,  des choses comme ça. J’ai déjà un cuisinier à la cidrerie qui fait les beurres, les confitures, et il fait les desserts du Corylus. On s’est dit pourquoi ne pas le doter d’une vraie cuisine commerciale? En France, j’ai visité des biscuiteries et j’ai trouvé le concept génial. On est parti de ça et voilà », explique Éric Desgagnés. Les fruits cultivés dans les vergers seront mis à contribution. On souhaite aussi incorporer la farine des Moulins de l’Isle-aux-Coudres dans les recettes. «On a une superbe recette de galette aux prunes, on serait fou de ne pas l’utiliser! », illustre-t-il.

Éric Desgagnés a aussi réalisé que les enfants étaient un peu en reste lors de leur visite à la Cidrerie. « En ajoutant le petit espace comptoir avec terrasse où on servira du café, les biscuits, les desserts et où on aura aussi une crèmerie, on vient améliorer l’expérience des clients de tous âges », avance-t-il.
Les clients pourront aussi voir ce qui se passe en cuisine.  « On parle d’une cuisine ouverte pour que les gens puissent voir ce qui s’y passent », ajoute Éric Desgagnés.
Il souhaite aussi mettre en marché d’autres produits à emporter, comme la soupe aux gourganes par exemple. «Pour l’instant, on cherche la formule, mais on aimerait beaucoup offrir des produits en conserve, en cannes, comme dans le temps. On pourra se servir de notre réseau de distribution pour la vente», explique l’entrepreneur. Outre sa maison-mère, la Cidrerie et Vergers Pedneault possèdent 4 boutiques à l’extérieur de l’isle en plus de participer à de nombreux événements et salons. Chacune des boutiques pourraient avoir ses boîtes de biscuits personnalisées.
Il vise aussi les campagnes de financement scolaires avec les produits de la biscuiterie. « Mon but est d’étendre les activités à l’année, d’arriver à garder notre monde plus longtemps », dit-il. L’entreprise fournit entre 35 et 45 emplois à l’année, mais jusqu’à 60 personnes peuvent y travailler lors de certains pics de production.
L’ouverture de la nouvelle adresse est prévue pour le printemps 2019. Le projet recevra un soutien de 75 000$ de la MRC de Charlevoix
 
 
 

Partager cet article