Le Groupe de recherche et sauvetage de Charlevoix, 10 ans déjà

Par 12:00 AM - 05 mai 2014
Temps de lecture :

La direction du Groupe de recherche et sauvetage de Charlevoix (GRSC) a profité du 10e anniversaire de l’organisme et du dévoilement du nouveau logo pour souligner l’implication des anciens présidents ainsi que de plusieurs bénévoles.

 

Le GRSC, organisme qui dépend avant tout de la Sécurité civile et de la Sûreté du Québec, est constitué de bénévoles qui sont mandatés pour aider les secouristes des premières lignes qui partent à la recherche d’une personne portée disparue ou manquante, d’un individu en détresse ainsi que pour porter assistance lors de sinistres naturels ou majeurs :

 

«Si une personne est portée disparue, explique Jean-Robert Breton, nous intervenons, à titre d’exemple, si nous recevons un coup de fil de la Sûreté du Québec à la grandeur du territoire de la Capitale Nationale.»

 

Le groupe est composé en 2014 d’une quinzaine de bénévoles actifs et l’organisme se dit en mode recrutement pour atteindre le plateau des trente membres :

 

«Nous suivons une formation et nous sommes équipés d’appareils GPS, de boussoles, de casques, de vestes, de lunette et de trousses de premiers soins pour partir en mission», de poursuivre M. Breton.

 

Les membres du GRSC ont été appelés au cours de la dernière année à assister les premiers intervenants pour retrouver un plongeur à Cap-aux-Oies, un marcheur à Saint-Irénée, une personne âgées atteinte de la maladie d’Alzheimer à Chicoutimi ou un jeune homme dépressif dans le secteur de l’Étape :

 

«Notre dernière intervention à grand déploiement remonte à l’époque des recherches concernant Réal Asselin, citoyen de Clermont, qui s’était perdu en pleine forêt, une histoire qui a connu une fin heureuse», de conclure M. Breton.

 

La direction est constituée du président Jean Poirier, secondé par Jean-Philippe Déry, Jonathan Guay et Jean-Robert Breton.

 

Quatre autres présidents ont dirigé l’organisme au cours des dix dernières années dont le président fondateur Charles Roberge ainsi que Édouard Gagnon, Bernard Simard et Jonathan Guay.

Partager cet article