Une délégation marocaine aux Éboulements: Politique municipale québécoise 101

Par Emelie Bernier 27 février 2012 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

 

 

Une dizaine de femmes impliquées en politique dans leur pays,  le Maroc, ont effectué un court séjour aux Éboulements, dans le cadre d’une mission de familiarisation à la structure politique du Canada, surtout au niveau municipal.

 

Cette mission d’une semaine au Québec, avec des arrêts notamment à Lévis, à l’École Nationale d’Administration publique de Québec (ÉNAP) et Magog, est en quelque sorte le point culminant d’un programme de gouvernance locale destiné aux femmes marocaines et financé par l’ACDI. Le programme est d’une durée de 5 ans.

 

Hasna Zahidi, une des participantes, est présidente de l’importante commune rurale d’Ouled Ghanem.  Elle agit au même titre qu’une mairesse pour un territoire de 23 500 km carrés où habitent 23 500 personnes, mais seulement 8799 électeurs, étant donné la jeunesse de la population marocaine. « On constate que les problèmes sont presque les mêmes, même si les ressources sont complètement différentes. Nous récoltons de bonnes idées ici, beaucoup de connaissances », explique-t-elle.

 

Avocate issue d’une famille de politiciens, elle a tôt eu la piqûre de la politique et a su se tailler une place. « De jour en jour, je vois les possibilités pour changer la qualité de vie de mes concitoyens. Les femmes ont aussi davantage l’envie de s’impliquer qu’avant en politique, ce qui est une bonne chose », croit-elle.

 

Le groupe Femmes, politiques et démocratie a participé à orchestrer la tournée québécoise de la délégation. Deux élues des Éboulements, Lise Savard et Lyne Girard, ont présenté le système de fonctionnement de leur municipalité. Le maire Bertrand Bouchard a aussi contribué à la rencontre.

.

Partager cet article