La boule à zéro pour lutter contre le cancer

Par Emelie Bernier 4 avril 2011 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

Le  vendredi 27 mai prochain, c’est par solidarité envers les enfants malades du cancer qu’Annie Breton et Marie-Andrée Lepage, co-présidentes du Défi Têtes Rasées Leucan-CIHO 2011, sacrifieront leurs longues chevelures. Un geste qui compte.

Annie Breton, directrice générale du musée de Charlevoix, a des raisons toutes personnelles de sacrifier ses boucles abondantes. «J’ai accepté de raser tout ça, parce qu’entre autres, je suis une survivante. J’ai été diagnostiquée à 10 ans d’un lymphome et 20 ans plus tard, je suis prête à passer à autre chose. Ce sera la deuxième fois que je donne mes cheveux au cancer, mais à 10 ans, ça avait été très difficile. Les cheveux sont un symbole de santé et j’ai envie de leur dire, aux enfants, que ça revient! », explique-t-elle.

Marie-Andrée Lepage, infirmière-clinicienne à l’urgence de l’hôpital de Baie-Saint-Paul, posera le geste par conviction. « J’ai rencontré des personnes qui ont vaincu la maladie, des personnes avec de superbes valeurs. J’ai pris conscience que ce n’est pas grand-chose dans le fond de donner nos cheveux pour une si noble cause. J’ai des enfants en santé, je suis en santé. Je donnerai mes cheveux pour dire merci à la vie », de dire la jeune femme  qui a déjà entrepris sa levée de fonds.

Aussi présente à la conférence de presse, la jeune Anne-Sophie Carreau-Ricard incarnait à elle seule toutes les raisons invoquées par les co-présidentes. À 5 ans, Anne-Sophie a subi 40 traitements de radiothérapie et 42 semaines de chimiothérapie pour vaincre son cancer. « Sans la recherche, je sais que je ne serais plus là », de relater la jeune fille aujourd’hui âgée de 11 ans et resplendissante de santé. Petite fille de Jean-Paul Ricard, elle a choisi de s’impliquer dans le défi de cette année dans Charlevoix, même si elle réside à Québec. «Je le fais pour les gens que j’ai connu à l’hôpital, des amis qui n’ont pas tous gagné la bataille. Leucan nous a beaucoup aidé et c’est à mon tour de faire ma part pour la recherche. Je suis chanceuse d’être en vie et je fais tout ce que j’ai envie, car on ne sait jamais », de dire la pétillante gamine.   Son petit frère de 8 ans, Louis-Félix, passera sous le tondeur, le 27 mai. «Leucan, nous sommes là pour les familles, les frères, les sœurs. C’est une épreuve pour tous, le cancer d’un enfant », explique Nathalie Matte, directrice de Leucan. Elle invite les gens à soutenir les futures « têtes rasées » via le site internet www.leucan.qc.ca.

Les studios de CIHO accueilleront pour les 3è année consécutive la grande séance de coiffure collective au profit de Leucan le 27 mai prochain. L’an dernier, l’activité avait permis de récolter 16 400$ et on espère dépasser ce montant.

Partager cet article