Une bibliothèque… et un hôtel de ville pour La Malbaie

Par 12:00 AM - 13 mai 2009
Temps de lecture :

La Ville

de

La Malbaie

a franchi une nouvelle étape pour sa nouvelle bibliothèque, adoptant un avis de motion en vue d’un règlement d’emprunt pour la construction de l’édifice qui devrait aussi, finalement, accueillir un nouvel hôtel de ville.

L’étape de l’avis de motion franchie,

la Ville

est en voie d’adopter un règlement d’emprunt pour la construction d’un bâtiment municipal qui abriterait la bibliothèque et l’hôtel de ville. Les plans restent encore à préciser, mais le projet est estimé à plus de 6 millions $. La bibliothèque bénéficie d’une subvention de près de 1,2 million $.

« Nous avons évalué longtemps la possibilité d’avoir un partenaire avec nous dans la bibliothèque, mais sans succès. D’un autre côté, nous avons la nécessité d’améliorer le secteur administratif de la Ville. Avoir la bibliothèque et l’hôtel de ville ensemble, ce n’est pas le scénario que nous voulions retenir au début, mais on a une opportunité qui se présente à nous et elle est avantageuse pour les contribuables », d’expliquer le maire Jean-Luc Simard.

À l’étroit dans l’édifice actuel de la rue John-Nairne, la municipalité doit procéder à des travaux de rénovation de la toiture et d’agrandissement. La différence des coûts entre la mise à niveau de l’hôtel de ville et le nouveau bâtiment conjoint est de 200 000 $ de plus pour le neuf. 

La conseillère Lise Lapointe s’objecte au projet commun bibliothèque-hôtel de ville et aurait préféré que

la Ville

adopte deux avis de motion au lieu d’un seul. « Je trouve ça triste. La bibliothèque est un projet d’une grande importance pour la communauté et le comité a fait ses devoirs en allant chercher une subvention. L’hôtel de ville, on nous le parachute. J’aurais au moins voulu que nous ayons une offre d’achat pour le bâtiment actuel et qu’on cherche des subventions pour cette partie du projet », d’expliquer Mme Lapointe. Si elle dit qu’elle votera contre le règlement d’emprunt, elle précise qu’elle ne « partira pas en guerre contre le projet de la bibliothèque qui est essentiel. Mais je continue de croire que la biblio pourrait se faire seule. »

Le maire Simard soutient pour sa part que « la ville a ces problèmes majeurs qui doivent être réglsé. Si nous ne profitons pas de cette occasion, les citoyens nous le reprocheront à moyen terme parce que ce ne sera pas réglé. »

 

 La conseillère Lise Lapointe craint que le projet d’un bâtiment municipal à double vocation n’obtienne pas l’aval de la population et fasse avorter la concrétisation de locaux neufs pour la bibliothèque Laure-Conan.

Partager cet article