On introduit la farine d’épeautre à Chacun son pain

On introduit la farine d’épeautre à Chacun son pain

Jean-Christophe Lamontagne tenant les deux versions de L’Ancêtre, soit celle de grains entiers (à gauche) et celle avec une mie blanche.

 

La boulangerie Chacun son pain proposera de plus en plus de produits faits à partir de farine d’épeautre, une céréale plus santé que le blé selon son propriétaire. L’Ancêtre, le premier né de la famille de pains à l’épeautre qui seront offerts à la clientèle, est sur les tablettes depuis le 1er septembre.

« L’épeautre est un grain ancien de la famille du blé et ça a un goût très similaire, par contre moi je considère que c’est plus santé. C’est une farine qui se travaille bien et ça fait un pain avec de belles alvéoles », explique Jean-Christophe Lamontagne, propriétaire de la boulangerie Chacun son Pain à Baie-Saint-Paul. « On veut que ça devienne un produit fort et je veux introduire de la farine d’épeautre dans tous mes produits incluant du son d’épeautre que je vais pouvoir mettre dans mes pains de blés entiers », ajoute-t-il en spécifiant que les pains de grains entiers, en plus du son, seront riches en germe de la céréale. « La farine d’épeautre dont je me sers est moulue au moulin des Éboulements qui n’est pas un moulin très perfectionné. C’est un mal pour un bien, car dans le son il va rester le germe en plus, ce qui est très intéressant au niveau nutritif et aussi au niveau du goût », affirme M. Lamontagne.

En plus d’être produite dans la région, la farine d’épeautre sera tirée de céréales poussant dans Charlevoix et cultivées par les producteurs d’ici. « On n’en avait jamais cultivé dans la région, mais les terres d’ici se prêtent bien à ça », énonce le boulanger propriétaire.

La farine d’épeautre permet de proposer à la clientèle des produits biologiques, santés, et même écologiques qui correspondraient de plus en plus au marché. « La demande vient d’une tendance générale au Québec et même dans le monde pour mieux manger, plus santé, et d’avoir des produits du terroir, de la région qui ne font pas 4 000 km pour se rendre au site de transformation, donc une dépense énergétique faible », dit Jean-Christophe.

Cela fait plusieurs années que l’équipe de Chacun son pain pense à lancer des produits à base de farine d’épeautre. La Foire des terroirs de Charlevoix qui se déroulait en fin de semaine dernière à Baie-Saint-Paul leur a donné l’occasion de présenter le premier-né d’une longue famille, le pain l’Ancêtre et l’engouement de la clientèle a été immédiat. « On a vendu 200 pains en trois ou quatre heures seulement », confie le boulanger. (Voir la vidéo sur le site web de votre journal.

L’Ancêtre, le premier de la lignée

C’est ainsi que se nomme le premier pain fait à 70 % de farine d’épeautre de la boulangerie Chacun son pain en version blanche ou brune. « On a pensé au nom L’Ancêtre parce que l’épeautre est une très ancienne céréale et aussi parce qu’il y a 100 ans et plus, les cultivateurs produisaient leurs céréales dans leurs champs qu’ils envoyaient ensuite au moulin du village qui en faisait de la farine pour le boulanger de la place qui fournissait les villageois en pains. C’est à ça que l’on veut revenir » affirme le propriétaire de Chacun son Pain.