Le projet du Camp le Manoir des Éboulements passe à 2 M$

Par Dave Kidd 5:00 AM - 09 juin 2022
Temps de lecture :

photo archive

Ce n’est pas un, mais deux millions de dollars qui seront investis au Camp le Manoir des Éboulements.

Au moment de la transaction, qui a fait passer le site aux mains de la municipalité, un projet de mise à niveau des lieux et de bonification des services de 1 M$ était annoncé.

Une partie de ce dernier a été réalisée. Elle concerne les eaux usées.

Or, un programme d’aide financière du fédéral, le Fonds canadien de revitalisation des communautés est apparu. Ce programme vise à aider les collectivités à réaliser des projets d’infrastructure communautaire et à améliorer l’infrastructure existante afin qu’elles puissent se remettre des effets de la pandémie de COVID-19.

Le fédéral a allongé 496 000$, confirme Pierre Tremblay, maire des Éboulements et président de l’OBNL qui gère le Camp le Manoir.

Il confirme aussi que les investissements prévus passent à 2 M$.

Le pavillon Jean-Paul-Parent fera l’objet d’un agrandissement et de travaux de rénovation. On y aménagera une palestre qui pourra aussi servir de salle multifonctionnelle. Le parcours aérien, un genre arbre en arbre, sera également bonifié.

« Le début des travaux s’effectuera à l’automne si l’on trouve un entrepreneur et si la surchauffe des prix ne cause pas de mauvaises surprises. Avec cette phase additionnelle, nous pourrons structurer l’offre en tourisme et loisirs. On croit qu’avec ces nouveaux espaces et une bonne structuration de l’offre, notre chiffre d’affaires annuel pourrait progresser de 20 à 25 % », mentionne le directeur général du Camp le Manoir, Thomas Lepage-Gouin.

Ce nouveau projet ne veut pas dire plus  de camps pour les jeunes à court terme. « Il faut d’abord analyser », termine le DG.

Plusieurs autres partenaires financiers comme l’Entente de partenariat régional en tourisme, le gouvernement du Québec et la MRC de Charlevoix ont contribué. La municipalité des Éboulements et le Camp ont majoré leur participation financière.

Partager cet article