Le maire de Clermont part serein

Par Karine Dufour-Cauchon 5:00 AM - 06 octobre 2021
Temps de lecture :

Jean-Pierre Gagnon quitte la politique municipale avec le cœur serein.

Lundi le 4 octobre 2021 marquait la fin de son dernier mandat à titre de maire de la Ville de Clermont. Il s’agissait de son 4e mandat à la barre de la municipalité.

«C’est sur quand l’on quitte nos fonctions après 16 ans, c’est un peu spécial. J’étais quand même serein, car cela fait quelques années que j’étais en réflexion. C’est surtout de quitter des gens avec qui j’ai travaillé pendant plusieurs années, des employés et des conseillers, ça fait toujours un peu quelque chose. Je n’ai pas de regret, je suis bien satisfait du travail que j’ai accompli à la mairie depuis 16 ans. Je peux dire que je peux marcher la tête haute dans les rues de Clermont. Je n’ai pas à rougir d’aucune décision que j’ai pris. J’ai toujours resté moi-même. Tout s’est bien déroulé», a-t-il déclaré au bout du fil mardi.

Un dossier qu’il avait à cœur s’est conclu lors de sa dernière séance. Le contrat a été octroyé pour le déménagement de la bibliothèque municipale à l’église de Clermont.

C’est la firme Construction Éclair Inc. qui a reçu le contrat de l’aménagement de l’église pour en faire la nouvelle bibliothèque municipale. Le contrat est d’un montant de 1 315 445$ avant taxes. La réfection doit être terminée d’ici l’automne prochain.

«C’était un engagement culturel que j’avais à cœur pour Clermont. Cela faisait quelques années qu’on en parlait pour nos jeunes de l’école et pour les familles d’ici. Il fallait avoir une bibliothèque digne de ce nom», décrit-il.

Course à la mairie

Le politicien sortant Jean-Pierre Gagnon ne s’est pas avancé à «donner un conseil à son successeur».

«Je ne crois pas que j’ai de conseil à donner à mon successeur. Il y a beaucoup de gens au conseil qui vont revenir, il y aura donc de l’expérience. Je leur souhaite de la chance. Moi, je trouve que j’ai été chanceux, car je n’ai pas trop eu de critiques. Il faut rester respectueux des élus et des citoyens. Je souhaite de l’harmonie dans le prochain conseil», termine M. Gagnon.

Ceux qui restent au conseil sont Rémy Guay (1), Josée Asselin (4), Solange Lapointe (5), Bernard Hervey (6). Au district 2, un nouveau conseiller a été élu sans opposition. Il s’agit de François Bergeron.

Partager cet article