Les élus de la MRC de Charlevoix-Est saluent Sylvain Tremblay

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Les élus de la MRC de Charlevoix-Est saluent Sylvain Tremblay
Le conseil des maires de la MRC de Charlevox-Est. Archives (Photo : Courtoisie)

Les élus de la MRC de Charlevoix-Est sont unanimes : la démission du maire de Saint-Siméon et désormais ex-préfet Sylvain Tremblay laissera de grandes chaussures à combler.

Tous ont de bons mots pour le préfet sortant. Mairesse de Saint-Irénée, Odile Comeau croit que le préfet démissionnaire a pris la bonne décision, « dans l’intérêt dans la MRC ». « C’est sa décision, et il l’a prise dans l’intérêt de la MRC. Il souhaitait un climat de collaboration, je pense qu’il a pris cette décision parce qu’il ne le retrouvait plus », lance-t-elle.

Elle souligne « l’abnégation »et « l’humilité » nécessaires à la tâche du service public, deux qualités qu’elle reconnaît chez M. Tremblay.

Michel Couturier, à la tête de la plus grande ville de la MRC, La Malbaie, concède que l’élu « avait une réflexion à faire ». « Et il l’a fait. Nous aurons des discussions cette semaine sur la suite des choses. On salue son engagement », lance M. Couturier.

À Clermont,  Jean-Pierre Gagnon souhaite remercier Sylvain Tremblay pour ses nombreuses années à titre de préfet. Il entend travailler à maintenir un climat de collaboration à la table des maires, tout en ne se commettant pas sur un éventuel engagement à titre de préfet. « On va dans les prochains jours voter pour un nouveau préfet. On va essayer de faire consensus. C’est énormément de travail et un travail difficile. On verra avec qui nous ferons la continuité», résume M. Gagnon.

Donald Kenny, maire de Baie-Sainte-Catherine, reconnaît les « bons coups de main » que le préfet sortant lui a donné, ainsi qu’à sa municipalité. « Sylvain Tremblay continuera  à être un de mes plus précieux alliés, comme sa municipalité est aussi considérée comme l’une des plus dévitalisées de Charlevoix. » Il se dit en parfait accord avec sa décision. «C’est sa décision personnelle, je la respecte. Je le remercie pour ses années d’implication. Il a travaillé fort, entre autres pour la rétention des médecins en région. C’est un dossier phare qu’il a travaillé! »

Il rappelle que la politique municipale n’est pas une mince affaire. «Les gens ne s’imaginent pas cela, mais c’est difficile. On fait de bons coups, de moins bons coups. Du monde parfait, moi, je n’en connais pas ! Sylvain Tremblay a travaillé fort, et des kilomètres, il en a roulé pour la MRC.  C’est une job terriblement demandante», allègue M. Kenny. A Saint-Aimé-des-Lacs, la mairesse Claire Gagnon souhaite le meilleur à son collègue de longue date. «Malgré son conflit avec Mme la députée, il a travaillé pour nous et c’est une personne que j’estime et que je respecte à qui je ne souhaite que du bien.  Je lui souhaite un prompt retour à la santé », a commenté Mme Gagnon.

Alexandre Girard, maire de Notre-Dame-des-Monts, se dit surpris par la nouvelle de la démission du préfet. « Ça se passe suite une saga qui était rapportée. On a tous soutenu ne pas vouloir commenter sur le conflit existant entre la députée Émilie Foster et le préfet sortant. Je tiens tout de même à saluer le travail de M. Tremblay. Comme il le laisse entendre dans son communiqué, il est très soucieux de la région. Je le remercie énormément pour son travail. C’est honorable de sa part », conclut celui qui assurait déjà l’intérim lors du départ de M. Tremblay au début du mois. Quant à savoir s’il tentera de conquérir le siège vacant, Alexandre Girard reste évasif. « Ce sera la table des maires qui décidera qui sera le préfet de la MRC », conclut-il.

Rappelons que le préfet Sylvain Tremblay a annoncé sa démission ce matin par voie de communiqué.

Propos recueillis par Karine Dufour-Cauchon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires