Le maire Sylvain Tremblay démissionne de sa préfecture à la MRC de Charlevoix-Est

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Le maire Sylvain Tremblay démissionne de sa préfecture à la MRC de Charlevoix-Est
Le maire de Saint-Siméon Sylvain Tremblay. (Courtoisie)

Après 7 ans de préfecture à la MRC de Charlevoix-Est, le maire de Saint-Siméon Sylvain Tremblay annonce qu’il démissionne de son poste comme préfet.

« Il est temps de me consacrer entièrement à Saint-Siméon », explique le maire Sylvain Tremblay par voie de communiqué ce matin, 14 juillet. La municipalité a de grands besoins, puisqu’elle est parmi les plus dévitalisées de la Capitale-Nationale. »

Le maire estime que le débat actuel entre lui et la députée Émilie Foster «est complètement stérile et ne rend pas service à la population de Charlevoix au moment où celle-ci a grandement besoin d’être entendue, solidaire et soutenue. Je ne veux pas devenir l’enjeu d’une guerre de pouvoirs ou de personnalité. Je préfère me retirer plutôt que de nuire à la relance de la région », déclare-t-il.

Il mentionne que plusieurs fiertés ont guidé ses années d’engagements.  « Ce dont je suis le plus fier est que la MRC a développé une direction de communication transparente et dynamique avec sa population afin de mieux faire comprendre le travail effectué par cet organisme gouvernemental », souligne Monsieur Tremblay.  Il rappelle avoir travaillé sur plusieurs projets tels que : le parc de Pointe-aux-Alouettes, le département de Mission développement Charlevoix, l’agrandissement du bâtiment de la MRC, le règlement environnemental sur les fosses septiques, la survie de l’hôpital de La Malbaie, le maintien du casino dans Charlevoix, la papetière, l’aéroport et le bureau de projet sur la fibre de carbone comme grappe industrielle.

Il décrit son mandat comme étant « complexe en termes de gestion » avec entre autres la fermeture de BICC, de la machine 4 de la papetière, la perte des cadres lors de la création du CIUSS de la Capitale-Nationale, le trou noir de l’assurance-emploi toujours persistant aujoud’hui. « Je suis conscient que mon implication, afin de sauver les acquis de la région, a souvent créé des tensions avec le gouvernement du Québec ou leur représentant » souligne-t-il ensuite.

« Personne, je l’espère, ne remettra en question mon engagement sincère depuis des années au mieux-être des citoyens de Charlevoix-Est. Que ce soit pour la modernisation de l’hôpital, pour la défense des travailleurs de Résolu, pour le bien-être de nos aînés durant la pandémie, ou encore, pour le développement socio-économique de notre région, je crois avoir démontré et maintenu mon engagement envers l’avenir de nos citoyens. C’est ce que j’ai toujours fait et c’est ce que je continuerai de faire en toute transparence. »

Le maire de Saint-Siméon tient à souligner en terminant le « sentiment d’urgence » qui l’habite depuis ses débuts en politique. « Durant plus de vingt ans, notre région et sa population ont été délaissées par les pouvoirs publics. Notre économie a été durement malmenée. Aujourd’hui, nous sommes ambitieux et dynamiques. Nous avons raison d’être fiers et je suis convaincu de notre immense potentiel. Voilà pourquoi, je me suis impliqué en politique», conclut-il.

Rappelons que l’ex préfet Sylvain Tremblay s’était déjà retiré pour prendre du repos au début du mois. Le conflit entre lui et la députée Émilie Foster aurait pris naissance en raison d’une lettre expéditive à l’intention du bureau de la député concernant les projets prioritaires de la MRC.  Il demandait à la députée d’organiser des rencontres avec des ministres d’ici le 30 juin. Cette lettre a «fait sauter la marmite », avait indiqué Mme Foster en entrevue au FM Charlevoix en début juillet. La députée avait ensuite  rencontré le conseil des maires de la MRC de Charlevoix-Est. Cette rencontre n’a visiblement pas tout réglé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Veronyque
Veronyque
7 mois

Bravo M. Tremblay de vous retirer.
Vous faites bien.
Je vous appuie dans votre décision.
Mme Foster a la tête haute et la tête enflée.
Qu’elle redescende de son chignon.