COVID-19: Arrêt sur l’image dans les musées

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
COVID-19: Arrêt sur l’image dans les musées
Le Musée de Charlevoix "fête" ses 30 ans dans un climat d'incertitude.

 

Le milieu culturel n’échappe pas à l’arrêt sur image imposé par la pandémie de COVID-19. Alors que des membres des petites équipes des institutions sont remerciés temporairement, expositions et événements  sont en suspens ou remis à plus tard.

Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul et Symposium international d’art contemporain

Au Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, les portes sont fermées au public depuis le début de la crise, mais une équipe réduite est toujours au travail. Au télétravail, devrait-on spécifier. «Même si on travaille chacun de chez soi et qu’il y a beaucoup d’incertitude, pour nous, c’est « business  as usual », résume le directeur général du Musée d’art contemporain de Charlevoix, Martin Ouellette.  Les artistes du Symposium international d’art contemporain ont été choisis. Certains proviendront de l’international, comme chaque année,  mais qu’en sera-t-il de leur participation à cet événement culturel d’envergure qui doit se tenir en août prochain?  « On fait comme si tout allait se dérouler normalement cet été, et on avisera si ce n’est pas le cas », ajoute-t-il. La programmation estivale débute normalement en juin et les préparatifs, vont bon train, bien qu’au ralenti. «On a maintenu le cap pour présenter ce qu’on a à présenter.  On est conscient qu’il pourrait y avoir des retards, mais à cette étape-ci, on n’est pas rendu à annuler quoi que ce soit », indique le dg.

 

Musée de Charlevoix

Sylvain Gendreau, du Musée de Charlevoix, n’imaginait pas les 30 ans de l’institution de cette façon. « C’est un peu difficile, on ne sait pas quand ça reviendra à la normale », indique le directeur général. Des événements ont déjà été reportés, comme le Dégust-ô-Musée. « On veut le remettre en selle, on a des dates de prévu pour une reprise, mais on n’en parle pas encore. On espère que les gens seront au rendez-vous ! Je remercie tous les gens qui avaient acheté des billets ou donné des commandites.  Les gens sont compréhensifs, personne n’a demandé de remboursement. Ça aurait pu être le cas », remarque-t-il.

La programmation subira vraisemblablement les contrecoups de la crise. «Peut-être que notre première exposition,  sur l’histoire de la bière,  devra être reportée. Le lancement était prévu le 24 avril.  On étudie différents scénarios, mais lorsqu’une exposition vient d el’extérieur, si on veut la reporter, il faut qu’elle soit disponible, par exemple », illustre le dg.

L’équipe travaille sur trois scénarios, évolutifs. «Mon personnel travaille totalement en ligne. On planifie ce qu’on peut faire avancer et les gens sont tous payés pour l’instant. On va réévaluer le 6 ou 8 avril. On n’est pas plus riche que d’autres, mais on veut être prêt quand ça va rouvrir », indique-t-il.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des