Stéphan Castonguay comparaîtra le 16 mars

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Stéphan Castonguay comparaîtra le 16 mars
Stéphane Castongauy, 51 ans, a été accusé de crimes sexuels sur mineur, comme son conjoint Frédéric Vézina, 24 ans.

Le dossier de Stéphan Castonguay est revenu au Palais de justice de La Malbaie le 8 janvier. Les avocats ont demandé un délai pour compléter la preuve.

Sa présence n’était pas requise aujourd’hui. L’homme de 51 ans des Éboulements, présentement détenu à Roberval, devra cependant être présent le 16 mars pour sa comparution.

Les avocats ont demandé un délai pour continuer à recevoir la preuve dans le dossier. Selon nos informations, il s’agirait surtout de preuves électroniques.

Il fait face à 14 chefs d’accusation sur trois victimes, des garçons d’âge mineur, dont agression sexuelle, leurre et production de pornographie juvénile. Les crimes auraient été commis entre 2015 et 2019.

Castonguay et son conjoint Frédéric Vézina demeurent détenus le temps de l’enquête visant à déterminer leur culpabilité dans une affaire de crimes sexuelles sur mineurs. Plusieurs victimes ont été identifiées par les enquêteurs.

Stéphan Castonguay avait été arrêté une première fois de 7 novembre, puis relâché la journée même avec promesse de comparution. D’autres méfaits auraient été commis lors de sa remise en liberté. La sûreté du Québec a donc procédé à sa seconde arrestation le 28 novembre.

Rappelons que lorsque M. Castonguay était employé comme chauffeur d’autobus, la commission scolaire de Charlevoix affirme avoir exigé de l’entreprise de transport son retrait immédiat en début novembre.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des