Meurtre de Violaine Gagnon : « les avocats doivent s’activer » selon le juge Tremblay

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Meurtre de Violaine Gagnon : « les avocats doivent s’activer » selon le juge Tremblay
Jean-Philippe Blais lors de sa comparution le 5 août 2019 - Archives (Photo : Karine Dufour-Cauchon)

« Le temps passe », a déclaré le juge Mario Tremblay au palais de justice de La Malbaie, en traitant le dossier de Jean-Philippe Blais.

Ce dernier est accusé du meurtre au deuxième degré de sa mère Violaine Gagnon. Il était absent du tribunal ce matin, sa présence n’était pas requise.

L’honorable juge Mario Tremblay a appelé les différents partis de la défense et de la couronne à s’activer, car la preuve demeure toujours incomplète. Des rapports scientifiques sont entre autres attendus depuis quelques mois.

Rappelons que Jean-Philippe Blais  a été jugé apte à subir un procès en novembre à la suite du dépôt d’un rapport devant le tribunal du palais de justice de La Malbaie. Me Charles-Olivier Gosselin et Me Jean Desjardins sont les deux avocats assignés dans le dossier.

L’accusé, âgé de 29 ans, demeure détenu à l’Institut universitaire en santé mentale à Québec pour la suite des procédures judiciaires. Il est incarcéré depuis le crime commis le 3 août dernier à Baie-Saint-Paul.

Le dossier reviendra devant le tribunal le 18 mars.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des