Faire bouger nos enfants un arbre de Noël à la fois

Par Karine Dufour-Cauchon 6:59 PM - 14 novembre 2019
Temps de lecture :

PHOTO ARCHIVES 2019 : Louise Boily, directrice des Marées montantes, Caroline Ouellette, directrice des ventes et marketing au Fairmont Le Manoir Richelieu, Karine Carré, directrice adjointe des Marées montantes, dans le lobby de l’hôtel rempli d’ Arbres de l’espoir » pour une sixième année.

La campagne de financement les Arbres de l’Espoir est de retour au Manoir Richelieu pour une sixième année.

15 arbres orneront le lobby de l’hôtel charlevoisien afin d’amasser des fonds pour acheter des équipements sportifs et récréatifs pour les élèves de Charlevoix-Est. Des entreprises locales et régionales ont achèté un arbre et le décorent à leur effigie. Au coût de 500$, ils contribuent à embellir les cours d’écoles de l’acte d’établissement des Marées Montantes.

Louise Boily, directrice des Marées montantes, se réjouit de la « précieuse collaboration » avec le Fairmont. « Notre acte d’établissement regroupe les écoles  Félix-Antoine-Savard (La Malbaie) , Marguerite-d’Youville (La Malbaie), Notre-Dame-Du-Bon-Conseil (Saint-Fidèle), Marie-Victorin (Saint-Siméon).  Nous sommes en train de planifier un rafraîchissement des aires de jeux, et cette activité nous aide à chaque année pour notre financement. Nous sommes plus qu’heureux de cette collaboration et nous les remercions », a soutenu la directrice.

L’objectif de la collaboration avec différentes entreprises d’ici et d’ailleurs se veut une manière originale de s’impliquer dans le milieu. Caroline Ouellette, directrice des ventes et marketing du Manoir Richelieu, soutient que la campagne de financement ne s’arrête pas une fois Noël passé. 

« Le Fairmont Manoir Richelieu a créer un forfait pour ses clients qui voudraient se joindre à la cause. Jusqu’au 31 janvier, les clients peuvent aussi contribuer à amasser des dons », soutient-elle.

L’an dernier, l’initiative a permis de remettre un montant de 6 635$. Le montant de cette année sera connu lors de la remise officielle du chèque en mars 2020.

  

Partager cet article