Bloc Québécois: Pierre-Alain Hoh défend ses réalisations

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Bloc Québécois: Pierre-Alain Hoh défend ses réalisations
Le candidat Pierre-Alain Hoh aux côtés de Sylvain Tremblay, maire de Saint-Siméon et préfet de la MRC de Charlevoix-Est. (Photo: Courtoisie)

Pierre-Alain Hoh n’est plus le seul candidat à se présenter pour le Bloc Québécois dans Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix. Caroline Desbiens est maintenant sur les rangs. Pas surprenant que M. Hoh sorte pour défendre son travail de terrain accompli.

Le gestionnaire de formation et président de l’exécutif du Bloc Québécois dans le comté fait valoir d’abord sa présence accrue aux activités régionales depuis sa mise en candidature.

« En plus de huit mois, j’ai eu l’occasion de participer à des dizaines d’événements publics, j’ai rencontré de nombreux citoyens, plusieurs maires, plusieurs préfets de MRC de notre circonscription, des acteurs du monde communautaire de Beauport à Charlevoix-Est. Non seulement ce travail a été extrêmement enrichissant, mais il m’a permis de comprendre les enjeux très variés d’une circonscription qui l’est tout autant et d’être prêt pour proposer la meilleure candidature de député possible », a déclaré Pierre-Alain Hoh.

L’intérêt manifesté par Caroline Desbiens de se joindre à la course du Bloc Québécois ne « dérange en rien » M. Hoh qui, au contraire, s’en réjouit. Il s’agit pour lui d’une preuve d’un gain de popularité de son parti politique. M. Hoh a précisé qu’aucune date n’est fixée pour l’instant pour l’investiture du parti. « D’autres noms pourraient d’ailleurs s’ajouter », indique-t-il.

Suite au congrès de refondation du Bloc, Pierre-Alain est confiant que les enjeux identifiés par sa formation politique trouveront écho dans les quatre coins de sa large circonscription électorale. « Le congrès de refondation a été un bon exercice du Bloc pour redémarrer la machine. On a tout mis sur la table et on est prêt à aller de l’avant. L’environnement et les jeunes sont ressortis beaucoup », explique-t-il.

« Si on transpose au niveau de la circonscription, les changements climatiques nous ont affectés, comme on a pu voir avec nos nombreux glissements de terrain au printemps. L’effritement des berges, tel que vécu à L’Isleaux-Coudres en est un autre exemple. L’assurance-emploi sera aussi un dossier majeur dans la circonscription, surtout dans Charlevoix », conclut-il.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des