La Commission scolaire est première au Québec avec un taux de décrochage à 4,4 %

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
La Commission scolaire est première au Québec avec un taux de décrochage à 4,4 %
Simon Gagné, Julie Normandeau, Martine Vallée, Pierre Girard, Sébastien Garneau et Stéphanie Marcotte étaient tous fiers de dévoiler ses résultats.

La Commission scolaire de Charlevoix a réussi à atteindre le plus bas taux de décrochage dans tout le Québec avec un taux de sorties sans diplôme ni qualification de 4.4 % alors que la moyenne du réseau scolaire public québécois s’élève à 15,1 %.

Elle a même réussi à battre le taux de décrochage des écoles privées. « C’est grâce à la persévérance et aux efforts de plusieurs acteurs notamment des élèves et leurs parents, du personnel des écoles et des centres, des partenaires socio-économiques et des organismes jeunesse de la région qu’aujourd’hui nous avons le privilège de faire rayonner tout Charlevoix à l’échelle de la province, a soutenu avec fierté le président de la Commission scolaire de Charlevoix (CSDC), Pierre Girard devant des partenaires rassemblés pour la présentation de ses résultats au restaurant La Gogaille. Ces résultats, combinés aux nouvelles orientations du Plan d’engagement vers la réussite prises par le Conseil des commissaires il y a près d’un an, démontrent l’importance d’avoir une gouvernance forte à l’écoute des besoins du milieu (…) ».

Aussi, la diplomation et la qualification après sept ans atteignent 79, 4 %, ce qui encore une fois permet de dépasser la moyenne nationale qui s’établit à 77, 7 %. «Notre but est de développer le plein potentiel de nos élèves, a exprimé Martine Vallée, directrice générale de la CSDC. Nous sommes aussi fiers de la diplomation des garçons qui a connu un bond important en passant de 65,4 % en 2009 à 76,4 % en 2018. selon les statistiques mises à notre dispositions, nous pouvons dire que c’est vraiment prometteur pour les prochaines cohortes »

Soulignons en terminant que les élèves ont atteint un taux de réussite de 96 % aux épreuves uniques de 4e et 5e secondaires, ce qui permet à la CSDC d’obtenir le second rang. Les écoles ont aussi pu se démarquer grâce à leur consommation énergétique où la CSDC est grande championne. Elle s’inscrit au 3e rang quant aux émissions de gaz à effet de serre (GES).

 

Partager cet article

2
Laissez un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sylvain Gilbert Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sylvain Gilbert
Guest
Sylvain Gilbert

Bravo !! Belle Job

trackback

[…] Jean-François Roberge.  Jeudi le 6 juin, le président prévoit défendre devant M. Roberge « l’excellent bilan » de son organisation et partager ses inquiétudes sur l’avenir de la gouvernance à long terme […]