Moins de motoneigistes auraient visité la région de Charlevoix en janvier

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Moins de motoneigistes auraient visité la région de Charlevoix en janvier
Les motoneigistes ont été moins nombreux en janvier selon le constat de quelques commerçants. (Photo : E. Bernier)

Certains commerçants ont constaté un achalandage plus décevant surtout auprès des motoneigistes durant le mois de janvier.

Les commerçants de Saint-Siméon ont été affecté par la déviation des sentiers, qui empêche les motoneigistes d’accéder à leurs commerces. « C’est sûr que notre mois de janvier a été moins bon, mais je suis confiant que la situation sera réglée pour l’an prochain », a soutenu Dave Savard du Dépanneur St-Siméon, qui opère sous la bannière Ultramar. Le restaurant l’Horizon a aussi eu deux bonnes semaines, mais a eu moins de visiteurs en décembre et en janvier.

Rappelons que le président du Club Les Aventuriers, Raynald Harvey, a indiqué la semaine dernière que son équipe de bénévoles vérifiait s’il était possible d’utiliser un autre sentier, proposé par les gens de Saint-Siméon. Ce n’est pas encore définitif pour le plan E, nous sommes en train de vérifier cette possibilité », a t-il précisé.

Fairmont Le Manoir Richelieu a pour sa part eu un mois de janvier semblable à celui de l’an passé. «  Les motoneigistes ont eu des conditions plus spéciales, mais nous avons eu des gens quand même puisque dans d’autres régions leurs conditions étaient moins intéressantes, a mentionné Caroline Ouellette, directrice des ventes et du marketing, Je crois que les conditions sont idéales pour février. On s’attend à ce que l’achalandage soit encore meilleur. » Au petit Manoir du Casino, on a constaté une baisse. Les motoneigistes étaient plus présents durant les fins de semaines en janvier, mais le mois de février augure bien.

À l’hôtel Baie-Saint-Paul, le directeur général Antoine Néron indique avoir eu un achalandage intéressant même s’il aurait aimé faire mieux. « Il y avait davantage de motoneigistes les fins de semaine. Il y a eu beaucoup de tempêtes de neige et des variations de température, qui ont pu décourager certains visiteurs. La fermeture du sentier vers Les Éboulements n’a pas aidé. Avant, les gens faisaient le tour et se rendaient à La Malbaie alors que plusieurs décident de se tourner vers le Saguenay. »

Février s’annonce meilleur

Le mois de février s’annonce encourageant jusqu’à maintenant. « Depuis en fin de semaine dernière, c’est parti en fou, a ajouté M. Néron. Le sentier sera plus facile à entretenir vu que la neige est durcie, ce qui nous aidera. Aussi, les motoneigistes viennent davantage en février alors que nous avons plus de skieurs pour les semaines de relâche. Pour être plus agressif sur le marché, nous avons investi dans un stationnement intérieur chauffé. Cela nous permet de nous démarquer ».

Du côté de Tourisme Charlevoix, le directeur général Jacques Lévesque, soutient qu’aucune statistique n’est disponible pour le moment afin de connaître le nombre de touristes en janvier. « Je n’ai pas eu d’écho des hôteliers. S’ils n’atteignent pas leurs objectifs, ils nous appellent. Nous savons que nous avons eu le même achalandage que l’an dernier pour le mois de décembre selon l’ISQ. »

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des