Le cégep ne retardera pas sa rentrée scolaire au 3 septembre

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Le cégep ne retardera pas sa rentrée scolaire au 3 septembre

Bien que la rentrée scolaire ait été repoussée au 3 septembre pour les écoles primaires et secondaires, le Centre d’études collégiales en Charlevoix (CECC) ne fera pas de même.

Comme l’explique la Directrice du CECC Marie Aboumrad, les cégeps sont régis par des lois différentes (soit la loi sur les cégeps) où ils sont contraints à un nombre strict de jour de classe et d’évaluations sur deux sessions.

« Le nombre de jours avec lequel on peut jouer n’est pas du tout le même qu’avec la commission scolaire de Charlevoix. Pour nous, c’est mathématiquement impossible. Sinon, les étudiants et les employés rentreraient à Noël et au Jour de l’An » explique Mme Aboumrad.

Elle ajoute que l’institution scolaire à laquelle elle est à la tête a déjà subi des pressions à retarder la rentrée scolaire des étudiants collégiales (qui cette année débutait le 20 août) : « Nous avons été sollicités par toutes sortes d’acteurs de la communauté pour effectivement commençant le plus tard possible.  Sachant que Charlevoix est une région touristique; que sa saison touristique s’étire toujours plus longtemps après août; il y a un l’intérêt dans l’industrie touristique pour avoir de la main-d’œuvre disponible plus longtemps après la fête du Travail. »

« Cela dit, je suis heureuse que mes collègues de la commission scolaire aient un contexte différent du mien qui leur permet de répondre à cette demande-là. Par contre, au CECC, on va faire en sorte d’avoir un calendrier commence le plus tard possible l’année prochaine, dans le respect de nos obligations et aussi dans le contexte charlevoisien (où on a eu deux jours de tempête) » ajoute-t-elle, défendant les particularités de son établissement scolaire.

Elle conclut en admettant qu’« il faut rester dans l’ordre du réel ».

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des