La Vallée des glaces a la cote (en vidéo)

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
La Vallée des glaces a la cote (en vidéo)
(Photo : Claude Boulet)

L’offre hivernale du Parc des Hautes-Gorges de la Rivière-Malbaie séduit les amateurs de plein-air de Charlevoix et d’ailleurs, comme en témoignent les premières évaluations du directeur Daniel Groleau.

« On a eu un beau temps des Fêtes!  J’ai été très présent sur le site, et chaque journée, j’étais plus ravi que la précédente. C’est facile de mesurer les locations de chalet, ça connaît un très beau succès et il reste déjà peu de disponibilité. Ce qu’on ne peut pas mesurer avec précision, c’est l’impact économique dans la région, avec les gens qui logent ailleurs et qui ajoutent une visite du parc à leurs activités, mais on peut dire qu’on voit beaucoup de monde », indique-t-il.

Une tournée médiatique, du 15 au 17 janvier, a donné lieu à de nombreuses couvertures dans les médias, ce qui a sans doute contribué à faire connaître la nouvelle offre hivernale du parc.

Les Charlevoisiens sont visiblement curieux de découvrir la vallée de la rivière Malbaie en hiver. La journée des parcs nationaux du 26 janvier a attiré à elle seule environ 500 personnes. « C’était vraiment agréable, il y avait du monde partout. C’est dur de dénombrer, mais on a arrêté de compter après 150 voitures stationnées »,  indique M. Groleau. Les visiteurs d’un jour ont pu s’aventurer sur la patinoire directement sur la rivière, faire de la glissade en tube ou de la raquette  et essayer le fatbike. «On a une trentaine de tubes pour la glissade, mais on en manquait! Ça été un beau succès, avec beaucoup de gens de la région, même si on n’a pas de statistiques précises », convient le dg.

L’achalandage correspond aux cibles visées par la Sépaq et «le meilleur reste à venir », selon M. Groleau, avec un mois de février prometteur et la relâche.

« C’est une première année et déjà, la réception est tellement bonne. On a littéralement aucune critique négative! Les gens sont fascinés. Le côté spectaculaire du paysage est la grande vedette. Le set up qu’on a monté pour l’accueil est apprécié et l’offre répond aux besoins. C’est très axé sur le plein air, mais tout le monde y trouve son compte. Tu peux venir avec de jeunes enfants et t’amuser près du Draveur, où on ressent vraiment le facteur “wow” du parc, ou te lancer dans une randonnée en ski hors pistes qui va te donner un beau challenge.  La configuration du parc est vraiment intéressante », s’enthousiasme Daniel Groleau.

L’ouverture à l’année a permis de consolider 8 emplois sur le site du parc national des Hautes-Gorges.

Le parc national des Grands-Jardins était aussi ouvert lors de la journée des parcs et les chiffres ont dépassé ceux de l’an dernier. « Je pense qu’il y a un bel engouement pour les deux parcs de Charlevoix », conclut M. Groleau.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des