Élections municipales : Langis Laganière veut ressusciter Petite-Rivière

Par Gilles Fiset 7:51 PM - 04 novembre 2017
Temps de lecture :

Photo courtoisie

Résident à Petite-Rivière-Saint-François depuis plus d’une dizaine d’années, Langis Laganière se lance dans la course électorale pour obtenir le siège du district 5 de sa municipalité avec la ferme volonté de redonner vie à son village.
Par Gilles Fiset
Langis Laganière veut que Petite-Rivière-Saint-François redevienne un véritable milieu de vie propre à attirer des résidents de tous âges, mais particulièrement de jeunes familles. Pour se faire, il propose d’abord que sa municipalité développe une économie forte en travaillant sur trois axes. Celui premièrement de l’incontournable centre de ski de Petite-Rivière-Saint-François. « Avec tout ce que Le Massif développe et prévoit dans l’avenir à Petit-Rivière, il est important que la municipalité s’assoie avec eux. Ce sont d’excellents projets, mais il faut que le village en profite », dit-il en entrevue téléphonique.
Comme second axe, l’ancien agent de développement municipal veut diversifier l’économie de son village en attirant des entrepreneurs en nouvelle technologie qui pourraient travailler de chez eux.
Finalement, M. Laganière trouve que l’on devrait exploiter davantage la ressource naturelle de Petite-Rivière-Saint-François, soit la beauté de ses paysages de montagnes. Il serait possible, selon lui, de développer un plus grand réseau de sentiers pédestres et de vélo tout terrain qui attireraient leur lot de touristes et décideraient peut être certains adeptes de plein air à venir s’installer dans sa municipalité.
Cependant, même si des emplois et des loisirs de plein air peuvent aider à convaincre des travailleurs de s’installer, il faut aussi pouvoir offrir des services de proximité, selon M. Laganière. « Il faut faire du démarchage pour trouver quelqu’un qui reprenne l’épicerie et le poste d’essence. Comment convaincre des gens de s’installer ici si on ne leur offre aucun service », affirme-t-il.
Le sexagénaire pense aussi que l’on devrait mousser le développement de petits commerces dans son village, telle une boulangerie par exemple. Ainsi, on complèterait la diversification économique tout en donnant une certaine vie au village.
 Diminuer les dépenses
Une des priorités de l’homme de 65 ans, s’il est élu, sera de veiller à diminuer les dépenses municipales. « Quand on compare Petite-Rivière-Saint-François avec d’autres villages d’environ la même grosseur, on est toujours dans le dernier 20 % des dépenses les plus élevés un peu partout. Il y a sûrement moyen de ne pas augmenter les taxes et si possible de les réduire. Ou encore, de dépenser l’argent de façon plus profitable », énonce Langis Laganière.
 
Langis Laganière Photo courtoisie

Partager cet article