Le chef Gravel s’explique

Photo de Dave Kidd
Par Dave Kidd
Le chef Gravel s’explique

Le directeur du service incendie de Baie-Saint-Paul s’est retrouvé, bien malgré lui, dans la « machine à rumeurs ». Certains lui ont prêté des intentions et accordé des paroles –jamais prononcées– sur un éventuel regroupement des services incendie de la MRC de Charlevoix.

« Je ne suis pas contre un regroupement. Je dis simplement qu’il y a des étapes à franchir. Il ne faudrait pas non plus que ce projet fasse perdre l’identité des services sans oublier que les réalités sont différentes d’un endroit à l’autre. On ne peut pas, par exemple, exporter les réalités de Baie-Saint-Paul ailleurs sur le territoire », mentionne-t-il.

Le regroupement avancé par la préfet Claudette Simard est une affaire politique. Le chef Gravel reste sur sa patinoire et ne joue pas sur celle des élus. Tentez-vous de bloquer le projet? « Pas du tout. Il se dit et se répète bien des choses que je n’ai pas dites. Je ne suis pas contre le regroupement. Cependant, je crois faire partie de la décision », précise-t-il.

Alain Gravel rappelle que son service « rencontre environ 80% des exigences du schéma de couverture de risques en sécurité incendie de la MRC de Charlevoix ». Selon lui, « il existe plusieurs modèles applicables dans la région. Tout mettre ensemble ne garantit pas un groupe uni et soudé ».

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des