Un centre d’entrainement en incendie à Baie-Saint-Paul

Par Dave Kidd 12:00 AM - 28 juillet 2015
Temps de lecture :

Le service incendie de Baie-Saint-Paul est sur le point de déposer à l’administration Fortin son projet de centre d’entrainement. La nouvelle structure permettrait de réaliser des économies relatives aux examens pour cette ville et les autres et offrirait aussi un site pour les exercices des services.

Le projet a été identifié dans le récent plan triennal d’immobilisations de Baie-Saint-Paul. Les coûts, le site identifié pour l’aménager et l’échéancier de réalisation  ne sont pas publics. Le directeur du service incendie, Alain Gravel, doit d’abord « soumettre son plan et en discuter avec les membres du conseil municipal ». La CSST et l’École nationale des pompiers du Québec doivent accréditer le centre.

La grande région de Charlevoix est bien pourvue en matière d’instructeurs – un élément à ne pas négliger et qui milite en faveur du centre. Les villes de La Malbaie et de Baie-Saint-Paul se sont entendues sur la gestion de la formation – un argument intéressant qui démontre bien la portée régionale du projet. « Le besoin est bien présent ».

Des centres du genre, il y en a déjà dans plusieurs régions du Québec. « L’an dernier, la ville a dû payer les déplacements de cinq pompiers qui se sont rendus à l’extérieur pour réaliser deux examens. Les tests s’élevaient à 560 $ plus les frais de déplacement. Les mêmes examens passés ici auraient fait sauver de l’argent », dit-il.

L’année dernière, environ 60 pompiers de Charlevoix et de la Côte-Nord ont voyagé pour les examens finaux pour la formation  Pompier 1. « Les officiers du service de Baie-Saint-Paul vont compléter la formation Officier 2 qui va plus loin en matière d’incendie pour les bâtiments de grande superficie. Ils devront aussi réussir un examen dans un centre accrédité. On se débrouille avec une installation agricole, mais ce n’est pas garanti que son accréditation sera renouvelée pour longtemps encore », fait observer le chef Gravel.

Nouvelle unité d’urgence

Le service incendie de Baie-Saint-Paul entend procéder bientôt au remplacement de son véhicule « Unité d’urgence ». « On pense se doter d’un minibus huit passagers. Il sera plus versatile. Il pourra  transporter des pompiers, abriter des sinistrés, être un lieu de récupération et servir de poste de commandement.  Un véhicule multifonctions », explique Alain Gravel. L’actuelle unité d’urgence a déjà pris en feu lors d’une intervention au Balcon vert. C’est un véhicule de l’année 1992.

Partager cet article