La vie de cirque d’Ekasringa: Semer des étoiles!

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
La vie de cirque d’Ekasringa: Semer des étoiles!

Les oh! et les ah!, les rires et les émois, les prouesses et la poésie: tout y était à la première de Vie de cirque présentée vendredi par le troupe Ekasringa. Artistes équins et humains n’ont pas ménagé leurs efforts pour charmer le public, semant au passage des nuées d’étoiles dans les yeux!

Quelques minutes après la tombée du rideau, la directrice artistique et fondatrice Frédérique Foiret savourait sa « paie » : des tonnerres d’applaudissements et une longue ovation debout. « On a travaillé très fort, mais ça, ça nous donne envie de le faire, de le refaire encore », soulignait celle qui est aussi cavalière et participe, entre autres, à l’impressionnant numéro de quadrille qui réunit 4 chevaux et autant de cavalières dans la petite enceinte du cirque. Entre les fanfaronnades des clowns M. Jacquot et Petit Fils et les interventions craquantes de la maître de piste Vicky Côté s’immiscent les impressionnant numéros acrobatiques du trio À portée de main formé de Marc Le Bourdon, Philibert Dallaire et Corinne Trottier-D’Aigle,  les prouesses à couper le souffle de la voltigeuse cosaque Audrey Gélineau, des numéros de jonglerie… mais les stars incontestées du spectacle sont les chevaux et poneys, dont le « professionnalisme » subjugue. Du plus petit, Wasabi, au plus grand, Sir John-Henry, ils volent la vedette et fascinent le public tous âges confondus.

Frédérique Foiret est fière des artistes à 4 pattes qui ont très bien réagi à leur première rencontre avec le public sous le chapiteau de Baie-Saint-Paul. «  Quelques-uns étaient un peu plus nerveux, mais ils ont tous très bien fait ça. Ça augure très bien pour la suite », lance-t-elle. Avec quelques animaux moins « conventionnels », une juste dose de folie et une mise en scène convaincante,  le cirque Ekasringa fait mouche. Mais ne révélons pas tout! « On a envie que les gens viennent, que le chapiteau soit plein! Ce soir, on a réalisé que le spectacle, qu’on avait présenté avec presqu’entièrement une autre troupe il y a deux ans,  a atteint un autre niveau, c’est vraiment de calibre », se réjouit la directrice artistique qui salue le travail de sa « famille  de cirque » qui a mis les bouchées doubles pour arriver à cet impressionnant résultat.

Le spectacle est présenté jusqu’au 23 juillet. Toutes les informations sont disponibles sur le site cirqueequestre.com.

Consultez l’Hebdo Charlevoisien de cette semaine pour davantage de détails et de photographies du  cirque équestre Ekasringa. 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des