Un jardin communautaire couvert de jeunesse

Par 12:00 AM - 26 juin 2014
Temps de lecture :

Le conseil municipal de Petite-Rivière-Saint-François a décidé d’impliquer les jeunes aux jardins communautaires du Quai, un jardin situé entre le Parc des Riverains et l’Église depuis 3 ans. Dans le but de dynamiser les jardins communautaires, diversifier les activités du camp de jour et favoriser la mixité sociale, ce projet est réalisé en collaboration avec la MRC de Charlevoix, dans le cadre du programme Initiative Jeunesse.

De cette façon, les jeunes de Petite-Rivière-Saint-François apprendront concrètement les principes de base du jardinage. Ils pourront expérimenter 2 types de cultures soit une culture de serre ayant une superficie de 8 pieds par 25 pieds et un jardin extérieur de 30 pieds par 30 pieds. Deux parcelles de potager du jardin leur seront prêtées à cet effet, une gracieuseté du propriétaire et membre du comité de développement de la municipalité, M. Charles Pleau.

Afin d’aider les jeunes dans leurs apprentissages, deux ateliers de formation sont offertes par le formateur et jardiner, M. Yan Chamberland. Un premier atelier a d’ailleurs déjà eu lieu à l’École Saint-François le 17 juin dernier. Son but était d’initier les jeunes au jardinage et au démarrage d’un potager.

C’est les jeunes du camp de jour qui prendront la relève cet été en assistant au deuxième atelier qui aura lieu le 7 juillet prochain. Celui-ci portera essentiellement sur l’entretien d’un jardin durant l’été et la récolte des légumes. Des visites se feront de façon régulière afin que les jeunes puissent mettre leur apprentissage en pratique. Ils pourront même faire bénéficier leurs familles des légumes qu’ils auront récoltés.

Très enthousiasme face à ce projet, M. Gérald Maltais, maire de Petite-Rivière-Saint-François, mentionne : « Ce projet contribue non seulement à dynamiser le jardin communautaire mais également à redonner le goût aux jeunes de jardiner et s’impliquer dans la communauté ». Il ajoute : « La force du projet réside dans le partage et l’apprentissage des connaissances qui visent à perpétuer certaines valeurs riches de notre terroir ».

Partager cet article