Le Casino fête ses 20 ans… et reste optimiste

Par 12:00 AM - 25 juin 2014
Temps de lecture :

Suivant la tradition, l’esprit était à la fête le 24 juin au Casino de Charlevoix qui célébrait cette année ses 20 ans. Si la conjoncture actuelle est difficile, le directeur général Philippe Chantal reste optimiste et aborde l’avenir de la maison de jeu avec confiance.

Animation, couronnement du roi et de la reine, fanfare, le Casino a souligné ses 20 ans selon la tradition, proposant des activités populaires dans le cadre de cette journée festive. Une date évidemment marquée par le traditionnel et spectaculaire gâteau d’anniversaire confectionné par l’équipe du Fairmont Manoir Richelieu. En soirée, quelque 240 personnes avaient répondu à l’invitation de la maison de jeu et participaient au souper-spectacle.

Arrivé en octobre 2013, le directeur général du Casino de Charlevoix, Philippe Chantal, en était à son premier anniversaire à Pointe-au-Pic, lui qui cumule 19 ans de carrière pour la Société des casinos du Québec. Selon M. Chantal, la fête populaire devenue tradition est à maintenir puisqu’elle est une « façon de dire merci à tout le monde, à tous ceux qui nous supportent et pas seulement aux clients ».

Diminution

Un anniversaire sur lequel vient toutefois planer une diminution de 10,9 % des produits du Casino de Charlevoix. Pour l’ensemble des quatre casinos québécois, la diminution moyenne est de 6 %. Une situation qui oblige l’administration charlevoisienne à se « positionner » et « à se donner l’agilité nécessaire pour faire face à ces défis. (…) Quand les chiffres baissent, je ne connais personne qui dirige une entreprise qui est content de voir ça. Il faut se saisir du problème et nous mettre en action », expose M. Chantal, disant compter sur la mobilisation des employés de la maison de jeu pour renverser la tangente. Cette année est la seconde où le Casino de Charlevoix voit ses rendements diminuer.

Affirmant « faire confiance aux prochaines années », M. Chantal explique que de nouvelles idées marketings sont mises en place afin d’augmenter l’achalandage. Des forfaits avec le Fairmont Manoir Richelieu sont développés, tout comme avec les restaurateurs de la région. Par exemple, des tirages permettent aux clients du casino de remporter un nouveau repas dans le restaurant visité plus tôt dans la journée.

« Le défi actuel n’est pas juste au casino. Quand on regarde la communauté d’affaires et touristique, tout le monde est à la même place », constate M. Chantal, qui souhaite que le casino joue son rôle de leader dans la conjoncture actuelle. De dernier voit d’ailleurs de bon augure le dynamisme local actuel, avec l’entrée en scène des navettes et des autobus touristiques ainsi que la synergie entre les divers intervenants.

 

Partager cet article