Janick Lemieux et Pierre Bouchard : Nomades au carré

Par Emelie Bernier 12:00 AM - 03 juin 2014
Temps de lecture :

 

 

Janick Lemieux et Pierre Bouchard s’apprêtent à tourner la page sur un chapitre de « dénomadisation temporaire » de 5 ans et à reprendre la route, leurs vélos comme seule monture. Et quelle route! Un coup de pédale à la fois, ils franchiront 35 000 kilomètres à travers une cinquantaine de pays en 3 ans, suivant les traces des nomades du cap nord de l’Europe à la pointe sud de l’Afrique.

 

Cette épopée ne s’appelle par Nomades X Nomades pour rien. Eux-mêmes quitteront un cycle de sédentarisme pour aller à la rencontre de gens qui vivent sans domicile fixe ou si peu. «C’est un prétexte intelligent pour aller dans des endroits où on n’a pas été. Il y avait un gros trou dans notre cyclographie : l’Afrique, la Scandinavie… Et les groupes nomades sont arrivés. Avec le cercle de feu du pacifique à vélo, notre précédente expédition,  on a découvert la magie d’un thème pour entreprendre une expédition. Cette fois,  on pensait à quelque chose de plus humain par rapport à la géomorphologie. D’où les nomades », explique Pierre Bouchard.

 

En vue du départ du 9 juin, les deux complices ont rassemblé les effectifs qui leur permettront de bien vivre sur la route, quoi que modestement. Ils ont aussi préparé soigneusement leur périple pour titiller les partenaires qui diffusent leurs péripéties. Photographes, reporters, ils ajouteront cette fois un volet vidéo à leur récit de voyage. «On gagne notre vie en voyageant », indiquent ceux qui en plus de tenir un blogue, publient des articles dans différentes publications et offriront une série de conférences abondamment illustrée à la fin de l’aventure. Le tandem souhaite aussi voir un livre surgir de ce bouillonnement.

 

Une idée de ce qui les attend…

 

Leur périple sur les voies nomades s’étalera sur 3 ans, à raison de 1000 kilomètres par semaine. Parce qu’ils ont sur reconnaître leur « limite affective », ils reviendront après environ 2 ans, se ressourcer auprès des proches et constater de visu à quel point les enfants de la famille grandissent vite. « On ne veut pas être partir plus longtemps que ça, ça s’est fait naturellement avec les volcans, on l’a intégré », explique Janick Lemieux. « Il y a une souplesse, on est rois et maîtres. Plus souple  que nous, tu es contorsionniste », rigole Pierre Bouchard, reconnaissant toutefois que le duo a des engagements à respecter.

Au fil des mois, leurs coups de  pédales les mèneront auprès des Sami,  éleveurs de rennes de Norvège, des Bochiman, des Touaregs, des Karamojong, des Pygmées Bagyéli, des Yörük, en tout une vingtaine de peuplades ayant en commun un mode de vie menacé par la mondialisation. Voyez les sur le plateau de Penelope ce soir sur les ondes de Radio Canada.

Suivez leurs aventures sur http://nomadesxnomades.com/

 

Partager cet article