L’héritage des insulaires immortalisé

Par 12:00 AM - 19 mai 2014
Temps de lecture :

 

Elsa Pednaud et Martine Harvey entourent le maire Dominic Tremblay.

 

Les insulaires ont répondu en grand nombre à l’invitation de Donald Dufour et de Lyse Richer pour souligner le lancement de leur livre «L’Isle-aux-Coudres, le fleuve dans la peau».

 

Le bouquin, quarantième ouvrage de la collection «100 ans noir sur blanc» qui raconte le Québec de 1860 à 1960, est le fruit d’un travail de longue haleine qui réunit 200 photos et des textes qui décrivent l’histoire de ces femmes et de ces hommes qui ont façonné cette masse de terre entourée d’eau.

 

Donald Dufour et Lyse Richer font découvrir au lecteur la couleur des insulaires qui ont colonisé leur île, de même que les sentiments qui les habitaient et la façon dont ils vivaient :

 

«J’ai accepté de me lancer dans ce projet à la condition non négociable de donner aux femmes la place qui leur revient dans l’histoire de l’Isle-aux-Coudres, a exprimé Mme Richer, originaire de Montréal, pour expliquer sa complicité avec Donald Dufour.

 

 

 

 

Le livre est le bagage des témoins d’hier, raconté par des photos noir et blanc explicites sur l’existence de l’époque. Il a fallu aux deux auteurs de partir à la recherche d’une multitude d’entrevues pour témoigner de la vie d’antan sur l’île sans les commodités d’aujourd’hui.

 

Donald Dufour est né à l’Isle-aux-Coudres et il est profondément enraciné dans son coin de pays. Il consacre encore de nos jours son temps à l’histoire charlevoisienne et il est considéré dans la communauté comme un véritable historien ou la mémoire vive des insulaires.

 

Lyse Richer, une insulaire d’ailleurs comme elle se plait à se définir, est d’abord et avant tout une musicienne dans l’âme et elle s’est dite heureuse d’être tombée en amour avec Charlevoix.

 

 

L’œuvre, publiée aux éditions GID, est maintenant en vente dans toutes les bonnes librairies, au coût de 34.95 $.

Partager cet article