La Forge Riverin de La Malbaie est à vendre

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
La Forge Riverin de La Malbaie est à vendre
La Forge Riverin est à vendre.

La Forge Riverin de La Malbaie pourrait être à vous pour la somme de 100 000$ plus taxes.

C’est ce que l’on peut apercevoir sur la façade de la forge depuis quelques semaines déjà et sur la plateforme de vente de l’agent immobilier Serge Turcotte.

On peut y lire entres autres que «le bâtiment est en bon état et peut servir de plusieurs façons dans une zone commerciale. Ce bâtiment est prêt à recevoir votre projet dans un centre ville en plein rajeunissement», invite le courtier.

Joints par téléphone par le journal, les représentants de la Société d’Histoire de Charlevoix confirment vouloir s’en départir. Ils refusent toutefois de commenter la raison de la mise en vente de leur établissement patrimonial.

Un été décevant

Dans le rapport d’activités 2020 de l’organisation, on remarque qu’elle en a gros sur le coeur auprès de la société commerçante du centre-ville de La Malbaie.

«Nous déplorons que la SDC centre-ville La Malbaie n’ait cependant pas respecté notre entente d’assurer que la rue Saint-Étienne soit piétonnière lors de tous ces événements. Nous avons dû, à cause de cela, interrompre un peu plus rapidement que prévu cette activité qui connaissait déjà pourtant du succès. Nous pensons aussi que les marchands du Centre-ville de La Malbaie ont tort de ne pas opter davantage pour l’option de la rue piétonnière qui porte fruit, partout ailleurs au Québec, et pourquoi pas sur la rue Saint-Étienne à La Malbaie?
Il y a ici un manque de vision difficile à comprendre», déclare le président de la SHC dans le rapport annuel d’activités de l’organisme.

«Pour nous, il en va d’une question de survie pour le projet de la Forge Riverin : sans amélioration de l’aspect visuel du secteur et sans une réflexion au sujet du stationnement invasif sur la rue Saint-Étienne, il faudra peut-être songer à
remettre en question notre effort de mise en valeur de la Forge Riverin», commente l’organisme dans le même rapport.

On ignore s’il s’agit-là de la raison pour laquelle la société spécialisée en patrimoine charlevoisien désire se départir de la forge, devenue un centre d’exposition sur l’œuvre de la famille Riverin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires