Baisse de l’achalandage à la Traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Baisse de l’achalandage à la Traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon
Une baisse d'achalandage a été constatée pour la Traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon. (Photo : Courtoisie)

La Traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon constate aussi que les Québécois ont été nombreux à utiliser son service même si la pandémie de COVID-19 a entraîné une baisse de la clientèle.

Avec la moitié de sa saison derrière elle, la direction se dit cependant satisfaite de l’achalandage dans le contexte actuel. « Sans trop m’avancer, je dirais qu’il y a une diminution face aux années passées, mais les gens sont au rendez-vous », commente le capitaine et directeur général, Marco Ouellet. Nos statistiques ne sont pas encore disponibles, mais nous connaissons notre clientèle. »

Les traversées offertes de Rivière-du-Loup à 8 h, midi et 16 h et de Saint-Siméon à 9 h 30, 14 h et 17 h 30, suffisent à la demande. Les visiteurs sont plus nombreux sur les traversées de la mi-journée, soit de midi au départ de Rivière-du-Loup et 14 h de Saint-Siméon.

Quant au respect des mesures sanitaires exigées par la Santé publique, dont le port du masque, les passagers sont très coopératifs, selon M. Ouellet. Étant donné que le restaurant demeure fermé, les clients peuvent se procurer des goûters légers à un comptoir-lunch.  Les toilettes, le grand salon ainsi que les ponts extérieurs demeurent ouverts. Les passagers qui le souhaitent peuvent demeurer dans leur voiture.

La règle du premier arrivé premier servi s’applique pour tous pour la file d’attente. Précisons que cette année, les véhicules récréatifs sont limités à deux bonbonnes de propane de 30 livres ou à un réservoir n’excédant pas 65 litres. La direction de la traverse conseille aux gens  d’arriver au moins 90 minutes à l’avance afin de maximiser vos chances d’embarquer.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des