Il y aura de l’autocueillette aux Jardins du Centre et aux Vergers Pedneault

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Il y aura de l’autocueillette aux Jardins du Centre et aux Vergers Pedneault

Les amateurs d’autocueillette peuvent se réjouir. L’activité sera permise cet été dans les champs du Québec. Les Jardins du Centre accueilleront les cueilleurs à partir de la mi-juillet, d’abord pour les framboises puis ensuite pour les bleuets de corymbe en août et les mûres fin août, début septembre.

« Bien sûr, il y aura désinfection des mains et le maintien de la distance entre les groupes, mais je crois que ce sera à tous et chacun de faire leur part, car nous nous n’avons pas les moyens de payer un gardien de sécurité », indique Stéphanie Pilote.

Les autocueilleurs devront de plus apporter leurs propres contenants. Le port du masque sera suggéré. « On ne peut pas l’obliger », rajoute la co-propriétaire des Jardins du Centre.

En lien avec la pandémie,  les Jardins du Centre offrent depuis ce printemps un service de panier de familles. « Les paniers varient chaque semaine en fonction des récoltes et nous avons quatre points de chute pour les livraisons où les gens peuvent faire des ajouts s’ils le souhaitent. Le but des paniers est de réduire les manipulations et de minimiser le temps des visites au kiosque pour éviter les files d’attente », explique Stéphanie Pilote. Il est encore possible de s’inscrire à ce service avantageux en communiquant avec l’entreprise.

Malgré la sécheresse et la destruction d’un champ d’oignons par les vers gris, l’été s’annonce bien pour l’entreprise. «On a un peu de retard dans les récoltes, mais c’est quand même vraiment bon pour la période! On dirait que les gens avaient hâte de sortir de la ville et on a l’impression que les gens sont conscientisés à l’achat local », conclut l’agricultrice.

Aux Vergers Pedneault aussi

L’autocueillette des pommes et des poires se tiendra comme à l’habitude dans les vergers de l’entreprise insulaire. «On a l’espace, les arbres sont distanciés les uns des autres et on a toutes les conditions pour maintenir la distanciation entre les cueilleurs» indique Eric Desgagnés.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des