Les boutiques du centre commercial Le Village se sont adaptées

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Les boutiques du centre commercial Le Village se sont adaptées
Christine Bouchard vous servira avec le sourire.

Les centres d’achat pouvaient rouvrir leurs portes en ce 1er juin au Québec. Quelques personnes attendaient pour entrer au Dollarama et au bureau de la Société de l’automobile du Québec au centre commercial Le Village de Baie-Saint-Paul.

Dès leur arrivée, les clients doivent indiquer à l’agent de sécurité dans quel magasin, ils souhaitent aller. Les clients  doivent se laver les mains dans les deux entrées grâce aux lavabos mobiles. Ils doivent se désinfecter les mains aussi à l’entrée de chaque commerce.

Les gens font la file pour entrer au bureau de la SAAQ.

Les responsables des différents magasins se sont adaptés à la nouvelle réalité. « Chaque client pourra essayer deux grandeurs pour la même paire de pantalon par exemple, a expliqué la gérante du Studio Mode, Doris Tremblay, qui était contente d’être de retour. Par la suite, les vêtements devront être nettoyés à la vapeur et mis de côté durant 24 heures à 72 heures. Les employés devront porter des masques. Pour le retour des vêtements de la saison d’hiver, nous attendons les directives de la compagnie. »

Les surfaces les plus fréquemment touchées des salles d’essayage devront aussi être désinfectées régulièrement.

Margo Massé et Julie Bouchard , copropriétaires de la Boutique Eli & Gaby

Les propriétaires de la boutique de vêtements et de jouets pour enfants Eli & Gaby, Margo Massé et Julie Bouchard  ont travaillé fort pour l’ouverture d’aujourd’hui. « Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour nous revirer de bord puisque l’annonce de la réouverture a été faite le 26 mai, ont-elles précisé. Nous avons dû changer les vêtements pour ceux d’été. Durant la fermeture, nous avons mis en en place la vente en ligne et cela a bien fonctionné grâce à l’achat local. Nous avons même vendu à des gens en Outaouais. »

Un comptoir en plexiglass a été installé à la caisse. Seulement deux personnes seront tolérées à la fois afin de respecter la distance de deux mètres.

La boutique Rêves en fleurs s’est aussi organisée autrement. « Même si le magasin est ouvert, les gens peuvent encore venir chercher leurs commandes ou utiliser la livraison, a expliqué la propriétaire Mélanie Simard. Ce n’est pas le même roulement, mais on s’est adapté rapidement grâce aux réseaux sociaux. »

Au magasin Hart, les clients doivent obligatoirement utiliser un panier parce qu’il permet de respecter la distanciation sociale.

Nicolas Côté accueille les gens chez Hart.
Les coiffeuses Audrey et Cathy ont retrouvé leur clientèle du Salon du Quartier.
Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des