Un pas de plus dans l’alliance Portland-Charlevoix

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Un pas de plus dans l’alliance Portland-Charlevoix

 

La députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré Émilie Foster et l’élu Christopher Caiazzo , représentant de la législature du Maine pour Part of Scarborough, ont signé aujourd’hui une déclaration  commune sur la promotion des relations Charlevoix et Greater Portlant. La députée Foster a salué ce « moment historique pour la région ».

« C’est la  première fois que Charlevoix, en tant que région, signe une déclaration de ce genre avec une autre région a l’international, mais c’est également une première au Québec qu’une région d’ici tisse des liens officiels sous le ministère des Relations internationales avec une région américaine. C’est une double première qui vise à solidifier les bases de nos relations », a commenté Emilie Foster.

Marie-Claude Francoeur, Christopher Caiazzo , Emilie Foster, Lucie Tremblay et Kristin Fuhrmann-Simmons de l’Université of Southern Maine.

Alors que débute le Festival Cuisine, Cinéma et Confidences mis sur pied par Lucie Tremblay, la déléguée du Québec à Boston, Marie-Claude Francoeur, a rappelé la genèse de cette alliance. « Tout ça a commencé avec Lucie Tremblay, qui a amené son festival dans le Maine, à Portland. Vous avez le privilège d’avoir des hommes et des femmes dynamiques. Lucie a mis l’allumette, Mme Foster a embarqué et le vent s’est mis dans la voile!», a résumé Mme Francoeur.

« C’est vraiment sous votre initiative et votre vision que tout ça se réalise aujourd’hui », a salué Emilie Foster, s’adressant à une Lucie Tremblay fort émue.

Invité par la députée Foster, Christopher Caiazzo est tombé sous le charme de la région. «  Ces relations nous aident à aller de l’avant avec les discussions qui ont été entamées à Portland. Nous avons parlé de l’agriculture, du tourisme, il y aura des développements sur le plan de l’éducation. Nous travaillerons en phase, mais les échanges étudiants sont susceptibles d’être mis de l’avant assez rapidement », a indiqué M. Caiazzo.

«Avec ça, on se donne une tribune officielle.  On s’insère dans l’entente Québec-Maine qui existe depuis 2013 et on vient créer un comité permanent, qui me survivra, et on dit, voici, nous assoyons ensemble nos entreprises, nos acteurs institutionnels, nos gens dans tous les domaines : éducation, agriculture, tourisme, le politique également, et on crée des liens», résume Emilie Foster.

 

Marie-Claude Francoeur, déléguée du Québec à Boston, croit au potentiel de cette alliance. «En partant, il y a un lien familial entre le Maine et le Québec. Et entre Charlevoix et Portland, il y a vraiment un match parfait! Ce sont deux régions très créatrices qui partagent la culture de l’agriculture! Cette déclaration, la première du genre,  donne une structure pour faciliter la collaboration. On espère qu’il y en aura d’autres avec d’autres régions », conclut-elle.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des