Le Rodéo de Charlevoix promet une programmation bonifiée

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Le Rodéo de Charlevoix promet une programmation bonifiée
Des activités spéciales se tiendront pour fêter le 10e anniversaire du Rodéo de Charlevoix. (Photo : Archives G. Fiset)

Le Rodéo de Charlevoix fera des activités spéciales pour sa dixième édition, qui se tiendra du 20 au 23 juin à l’Hippodrome de la Vallée de Saint-Aimé-des-Lacs.

L’organisation indique que la programmation sera dévoilée dans quelques semaines, mais le promoteur annonce déjà qu’elle sera bonifiée pour ce 10e anniversaire. « Nous allons souligner notre 10e anniversaire, mais nous dévoilerons les détails plus tard, a précisé Sébastien Harvey. Nous sommes restreints en raison de l’espace que nous avons à l’Hippodrome. »

Le Rodéo de Charlevoix n’a toutefois pas réussi à s’entendre sur le dossier de taxation avec la municipalité de Saint-Aimé-des-Lacs. « Plusieurs propositions ont été mises sur la table afin de trouver une solution constructive, même celle d’installer des compteurs d’eau, qui permettraient enfin de connaître l’impact réel de l’événement sur le réseau d’eau municipal, a soutenu M. Harvey. Nous sommes bien décidés à défendre notre droit à une taxation équitable. Des processus légaux pourront se faire en parallèle et nous souhaitons trouver une solution à long terme. »

À ce moment-ci, une décision devait être prise afin d’attirer les compétiteurs. Une longue réflexion a été faite par les organisateurs avant de pouvoir confirmer la tenue de l’événement pour cette année. Les derniers mois ont occasionné une profonde remise en question. Les commentaires reçus par les Charlevoisiens ont aussi aidé l’organisation à aller de l’avant.

« Nos énergies étant dirigées vers un débat illogique, plutôt qu’à la préparation d’un 10e anniversaire que peu de festivals ont la chance de célébrer. Organiser un festival est une aventure, parsemée de risques et de défis. Au fil des ans, ce festival est devenu une implication pour animer notre région, pour la faire connaître, pour lancer l’été, pour offrir de bons moments aux enfants après l’année scolaire, pour se réunir en famille et entre amis ainsi que pour soutenir des organismes en qui nous croyons. »

« Nos motivations sont bien loin d’un dossier financier et bien plus grandes que le territoire de Saint-Aimé-des-Lacs. Forts des appuis reçus de la part des adeptes du rodéo et des acteurs politiques du grand Charlevoix, nous les remercierons en relavant nos manches pour organiser une 10e édition digne de notre région ! », termine, M. Harvey avec enthousiasme.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des