Deux jours d’activités hivernales l’an prochain aux Éboulements

Photo de Gilles Fiset
Par Gilles Fiset
Deux jours d’activités hivernales  l’an prochain aux Éboulements
Beaucoup d’enfants ont pu apprécier les joies de l’hiver durant la journée. Photo gracieuseté

Devant le succès rencontré par la première édition de la journée d’activités hivernales des Éboulements le dimanche 24 février, les organisateurs veulent non seulement réitérer l’an prochain, mais aussi donner plus d’ampleur à leur activité.

« On a eu vraiment un beau succès. Même si une tempête était annoncée ce jour-là, beaucoup de gens se sont déplacés pour participer », affirme Jimmy Perron, organisateur principal de l’événement avec Sabrina Pilot.

Glissade et randonnée en traineau à chiens étaient quelques-unes des activités proposées. Une des activités des plus populaires fut le concours de lancer frappé. « Il y a une quinzaine de personnes qui ont compétitionné. Les jeunes surtout ont beaucoup apprécié », commente M. Perron.

Devant tant de succès, le comité veut récidiver l’an prochain en transformant la journée en « petit festival hivernal » sur deux jours.

Plusieurs activités pourraient être bonifiées comme le concours de lancer frappé pour lequel des cibles seront ajoutées pour évaluer la précision des compétiteurs et on parle même d’une promenade au flambeau dans la piste de ski de fond. « On a un site exceptionnel que l’on pourrait exploiter davantage », confire Jimmy Perron.

Rappelons que cette journée est venue remplacer le carnaval des Éboulements qui a animé les fins de semaine d’hiver des Éboulemontais pendant une soixantaine d’années. « Les carnavals sur deux pu trois semaines, c’était une belle formule, mais c’est un peu dépassé aujourd’hui. Ça prend vraiment beaucoup de temps à organiser. Notre nouvelle formule est plus condensée et plus simple à mettre en place », énonce Jimmy Perron.

Le gagnant du concours de lancers frappés « Dépanneur Robin Tremblay », Jérôme Ouellet (à droite) entouré de Robin Tremblay lui-même et de Jimmy Perron. Il a établi le premier recors, soit 123 km/h et reçoit donc le chèque de 200 $ remis au gagnant. Photo gracieuseté

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des