Des nouvelles de Jean-Michel Lavoie

Par Emelie Bernier 9:26 AM - 24 décembre 2017 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

Jean-Michel et sa conjointe Fannie.

Il y a trois ans, la vie de Jean-Michel Lavoie basculait. Un petit kyste à l’aine, en apparence banal, s’est avéré le symptôme d’un mal beaucoup plus pernicieux, un rare cancer : le sarcome à cellules claires. Depuis, le jeune homme de 25 ans a vécu son lot de moments difficiles, mais il s’accroche.
«Au début, ça a commencé doucement, mais depuis quelques mois, la maladie a fait un bond. Il n’y a pas de médicaments pour ce type de cancer. Il a fait un protocole de recherche qui n’a pas marché. Jean-Michel a trouvé ça presque plus difficile d’apprendre que le traitement ne fonctionnait pas que de se faire dire qu’il avait le cancer… », raconte sa mère Diane Bouchard.
La famille de Jean-Michel a mis sur pied une campagne GoFundMe, pour le soutenir dans la maladie. Évidemment, il a dû cesser de travailler, mais les « termes », eux, ne prennent pas de congé de maladie.
« L’argent permet de payer les frais médicaux, les séjours à Montréal… On cherche aussi tous les traitements qui pourraient fonctionner. On veut tout essayer, on fouille sur internet pour voir si des traitements fonctionnent ailleurs dans le monde… Dites-nous juste où, on va y aller! Avec le GoFundMe, il pourrait peut-être aller se faire soigner ailleurs. Et c’est sûr que ça aide à diminuer le stress pour Jean-Michel », explique sa mère.
Jean-Michel n’a pas pu nous accorder d’entrevue lui-même. Son état de santé s’est détérioré beaucoup dernièrement. « Le protocole ne marchait pas, alors il a arrêté les médicaments et la maladie en a profité pour s’étendre…Il a des nodules aux poumons, une sur le foie, la colonne… Mais les médecins lui disent de continuer d’espérer. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir », résume, émue, Mme Bouchard.
Le jeune homme se prépare à débuter un nouveau protocole de recherche, à Montréal. « On est content, car ça devait être à Toronto pour le prochain. Montréal est moins loin, son frère est là. On l’accompagne tous dans cette épreuve-là », dit la mère des deux garçons et qui a aussi une fille, Martine. Martine est d’ailleurs en train d’organiser une soirée pour collecter des fonds pour son grand-frère. Celle-ci se tiendra le 27 janvier à Petite-Rivière-Saint-François. «Martine et son amie Virginie travaillent fort pour organiser cet événement et on espère que les gens seront nombreux à répondre à l’invitation. (Les détails se trouvent sur Facebook sur la page Soirée-bénéfice pour Jean-Michel à PRSF). La soirée, comme la collecte de fonds sur la plateforme de sociofinancement, ont comme objectif d’essayer d’alléger le fardeau financier indissociable de la maladie, mais aussi de montrer à Jean-Michel qu’il n’est pas seul, confie Diane Bouchard. La maman inquiète ne baisse pas les bras, même si le doute s’insinue parfois…
« On se sent impuissant. C’est difficile pour nous, son père et moi, mais aussi pour sa sœur, son frère et sa conjointe. On est grands-parents aussi… On vit ça différemment, mais c’est lourd pour nous tous. Jean-Michel fait preuve de beaucoup de courage! Et on se dit qu’il faut croire en tout, se fier à la médecine. Des miracles, ça existe », avance Diane Bouchard qui vient de recommencer à travailler au Massif de Charlevoix pour la saison. « Travailler me fait du bien…mais je ne suis jamais loin », dit-elle. « On a des employeurs compréhensifs. Il y a tellement de choses à gérer et oui, on a des moments de découragement. Mais Jean-Michel est bien entouré. Les infirmières, les médecins, tout le monde, tant à l’Hôtel-Dieu qu’au Jewish Hospital, est très humain », remercie Mme Bouchard.
La campagne GoFundMe se poursuit, si vous avez envie de donner un coup de pouce à Jean-Michel et à sa conjointe Fannie. Visitez la page Aidez nous à aider Jean-Michel et mettez le 27 janvier à votre agenda! Ce soir-là, c’est en fêtant avec lui que vous aiderez Jean-Michel Lavoie à continuer à se battre pour la vie! (https://www.gofundme.com/aideznous-a-aider-jeanmichel)

Partager cet article