Jean-Philippe Thibodeau représentera le Canada en triathlon

Par Gilles Fiset 9:24 PM - 05 juillet 2017
Temps de lecture :

Photo prise sur le site de Trimes.org

L’athlète natif de Baie-Saint-Paul et cinq fois champion du Triathlon de Charlevoix a été choisi pour faire partie de l’équipe nationale et se rendre en Colombie-Britannique pour les championnats du monde ITU Multisport à la fin du mois d’août.
Par Gilles Fiset
Ce sera la quatrième fois que Jean-Philippe Thibodeau portera les couleurs de son pays pour un championnat du monde dans sa discipline, après les participations de 2012, 2013 et 2014. « Une belle expérience. Un championnat du monde au Canada, ce sera excitant! », confie l’athlète.
Avant d’en arriver à la ligne de départ le 23 août, Jean-Philippe aura un horaire assez chargé. D’abord, il participera à une course du circuit XTerra le 9 juillet à Victoria. Le Xterra est une série de triathlons internationaux en pleine nature dans laquelle le Charlevoisien d’origine est inscrit comme professionnel. Puis, le 23 juillet, ce sera au tour du demi-Ironman de Calgary. Finalement, en août, l’athlète enfilera deux épreuves de niveau international, soit le XTerra Mexico du 5 et le XTerra République Dominicaine le 13.
Trop de pression
Jean-Philippe n’a pas pu participer au Ironman 70,3 du Mont-Tremblant comme il l’avait prévu. « Je dois travailler parfois », se désole-t-il. Sa dernière course remonte donc au XTerra Alabama du 20 mai dernier dans laquelle il a terminé douzième, ce qui représente une grande déception pour lui. « J’avais une grosse pression que je n’ai pas été capable de gérer, dit-il. C’était le championnat américain et j’étais classé premier en Amérique. J’étais donc l’homme à battre, selon ce que les commentateurs disaient. Je portais le gilet avec le numéro un inscrit dessus et c’était la première fois que ça m’arrivait. Tu passes du gars inconnu de Baie-Saint-Paul au numéro un en Amérique. Les gars viennent te voir pour savoir ce que tu vas faire comme performance et savoir si tu es en forme aujourd’hui », relate l’athlète.
Sa contre-performance a été difficile à accepter. « C’est certain que ç’a été dur sur le moral. Pendant la semaine qui a suivi, j’étais très fatigué. Le stress est comme sorti de moi durant ce temps-là », confie-t-il, en ajoutant qu’il a toutefois accumulé des points à cette compétition et qu’il est quand même classé deuxième en Amérique du Nord dans sa catégorie.

Partager cet article