Une super machine conçue ici

Par Gilles Fiset 12:00 AM - 29 juillet 2014
Temps de lecture :

Le directeur d’une entreprise de loisir et un expert en mécanique ont uni leurs forces pour concevoir et réaliser à Baie-Saint-Paul un nouveau prototype de véhicule tout terrain électrique dont l’autonomie d’action est presque le triple de ses concurrents.

« Il n’existe que quelques-uns de ses prototypes dans le monde et celui-là a été conçu ici », affirme Philippe Benoit, directeur d’Aventure Laurentienne, la compagnie propriétaire de la super machine. Il s’agit en fait d’un véhicule tout terrain de marque Polaris Ranger électrique qui a été modifié en interchangeant les batteries traditionnelles pour de nouvelles au lithium plus performant qui totalisent 15 kW de puissance. Bien entendu, beaucoup d’autres améliorations ont été apportées, comme l’ajout de ventilateurs de refroidissement, pour maximiser ce changement de type de batteries. Tout cela permet au nouveau véhicule de bénéficier d’une autonomie allant jusqu’à 100 km au lieu des 35 km habituels sur ce genre de véhicule. Le moteur de 30 hp électrique pousse le véhicule à une quarantaine de km/h « ce qui est bien assez pour l’utilisation que l’on veut en faire », dit M. Benoit. « C’est un véhicule fiable et éprouvé sur le marché auquel on a donné une autonomie supérieure pour pouvoir s’en servir dans le créneau qui nous intéresse pour l’instant soit le développement d’excursions touristiques en véhicules tout terrain électriques donc silencieux et écologique », a expliqué Philippe Benoit qui se dit poussé par une mission écologique dans cette aventure de développement d’un véhicule électrique à grande autonomie.

La réalisation et la mise au point de la super machine sont dues à l’habileté de Charles Pagé, un spécialiste de la mécanique des véhicules tout terrain qui opère au rang St-Laurent à Baie-Saint-Paul. Ce dernier a travaillé une soixantaine d’heures sur le projet. «Cela a été beaucoup de travail pour adapter les nouvelles batteries et effectuer tous les nouveaux branchements », affirme le mécanicien.

Pour l’instant, le prototype sera utilisé seulement pour les besoins de randonnées en forêt de la compagnie Aventure Laurentienne mais Philippe Benoit se dit ouvert à d’autres formes d’utilisation du véhicule dans l’avenir.

 

 

Partager cet article