La Coalition déçue de sa rencontre avec Marois

Par 12:00 AM - 11 février 2014
Temps de lecture :

(BL) La rencontre avec la députée et Première ministre Pauline Marois ne s’est pas bien passée au goût de la Coalition pour la survie de l’hôpital de La Malbaie. Se sentant abandonnée par le milieu politique local, l’organisme se questionne sur son avenir.

« Nous ne nous sommes pas entendus avec Mme Marois. Elle nous a rappelé ce qu’on savait déjà. Le délai de construction demeure inchangé pour La Malbaie. Elle parle de l’automne pour l’annonce du choix du terrain et il n’est pas question pour elle de rouvrir le plan clinique. Pour elle, ce qui a été fait est bien fait. Qu’il y ait plus de lits à Baie-Saint-Paul et que la population de l’est doit se promener sur le territoire pour avoir des services, ce n’est pas un problème. Il n’y a pas eu de sensibilité ni d’ouverture de sa part », dénonce le président de la Coalition, Jacques Tremblay.

« Extrêmement déçus », les membres de la Coalition entendent se réunir mercredi pour questionner la raison d’être de l’organisme « et si nous avons encore le goût de nous battre ». Selon Jacques Tremblay, « la population est derrière nous, mais nous faisons cavalier seul. On se sent isolé par rapport à l’ensemble des élus municipaux et aux médecins, qui sont absents du débat. Leurs appuis sont verbaux, mais il n’y a jamais d’actions concrètes. » Fort de sa campagne populaire dans le milieu menée l’automne dernier, la Coalition avait demandé une rencontre avec la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré notamment pour défendre sa vision de l’organisation des soins sur le territoire.

Partager cet article