La parité dans les petites municipalités

Par 12:00 AM - 28 janvier 2009
Temps de lecture :

Alors que la présence féminine se fait discrète aux tables des trois grandes villes de Charlevoix, plusieurs petites municipalités flirtent avec la parité. Un monde municipal que plusieurs conseillères nous ont confiés être passionnant.

Les municipalités tels que Notre-Dame-des-Monts, Petite-Rivière-Saint-François, Saint-Siméon et Baie-Sainte-Catherine viennent en tête lorsqu’il est question de représentativité féminine. Alors que le conseil de ville des trois premières se compose de trois femmes sur six postes de conseillers, Baie-Sainte-Catherine en compte quatre. Les trois grandes villes de Baie-Saint-Paul, de La Malbaie et de Clermont font toutefois office de parent pauvre dans ce domaine. Pour 21 postes de conseillers, deux sont occupés par des femmes.

L’expérience municipale

Pour les conseillères à qui nous avons parlées, l’expérience municipale est généralement gratifiante. Certaines dames, tels que Noël-Ange Harvey à l’Isle-aux-Coudres et Sylvie Simard à Notre-Dame-des-Monts cumulent respectivement 25 et 16 ans d’activité municipale. « J’aime toujours ça, mais je trouve qu’après 16 ans, ça prendrait du sang neuf. J’aimerai ça laissé ma place à une autre femme », de confier Mme Simard, disant avoir fait le saut à l’époque à la place de son mari.

À Petite-Rivière-Saint-François, Suzanne Lapointe a trouvé son premier mandat difficile, elle qui a multiplié les engagements au cours des 20 dernières années dans divers organismes. « Je me suis rendue compte, personnellement, que ce n’est pas un milieu que j’aime, même sans la situation particulière que nous avions à Petite-Rivière. »

Noëlla Dufour termine quant à elle son premier mandat à la Ville de Clermont et m’avertit dès le début de notre entrevue que « ça a tellement bien été, je n’ai pas grand-chose à dire. J’ai pris ma place et je n’ai eu aucun problème ». Selon elle, les femmes n’osent probablement pas assez. « Personnellement, j’ai toujours aimé les tables ronde, discuter des problèmes et trouver des solutions. J’aime beaucoup ça. »

Partager cet article