Le demi-marathon, une affaire de famille

Le demi-marathon, une affaire de famille

Même si la course est souvent vue comme un sport qui se pratique seul, les événements sportifs quant à eux peuvent se vivre en groupe. Le demi-marathon de l’Îles-aux-Coudres devient pour plusieurs une fête familiale. Votre journaliste a cliqué quatre familles samedi dernier.

Depuis 2012, trois générations de Watters participent à l’événement. Samedi dernier, ils étaient 16 Watters sur différentes lignes de départ, de Tom, le plus jeune avec ses trois 3 ans, aux deux grands-parents, Marc Watters et Carole Molloy.

Les Paquin-Gélinas, leurs quatre enfants et leurs conjoints, dont le champion du 23 km Benjamin Raymond (sixième à partir de la gauche), sont venus participer au demi-marathon de dimanche. « C’est la sixième fois que l’on vient. Au début, il n’y avait que moi et ma fille Karine qui participaient et les autres se sont ajoutés au fur et à mesure. Cette année, tout le monde cours ou marche à une épreuve », raconte le patriarche de la famille, Simon Gélinas qui habitant actuellement à Terrebonne avec sa conjointe. Le couple possède aussi une résidence aux Éboulements où il compte s’installer dans quelques années pour leur retraite.

Depuis quatre années maintenant, les Boivin-Mailhot et leurs amis participent au demi-marathon de l’Îsle.

François Jean, la petite Anaïs et Camille Girard, tous les trois de Clermont, ont tous participé au demi-marathon samedi dernier. Tandis que la petite Anaïs parcourrait le 1 km, les parents se préparaient pour le 23 km. Ils l’ont terminé en respectivement en 74e et 75e position parmi 325 coureurs.