Les élus acceptent la décision

Les élus acceptent la décision

Dans la foulée de l’annonce de l’automatisation des services Desjardins dans quatre centres de service sur un total de cinq mercredi dernier, les élus municipaux se disent résignés et acceptent la décision, car le nombre d’utilisateurs était insuffisant. Pour ces derniers, les citoyens doivent faire leur deuil, même s’ils promettent de s’assurer que la transition se fera en douceur.
« Depuis deux ans, nous avons eu plusieurs rencontres avec les dirigeants de Desjardins. Nous étions informés des statistiques d’utilisation », affirme Claudette Simard, mairesse de Saint-Urbain et préfète de la MRC de Charlevoix. Elle comprend les motivations des dirigeants de la Caisse Desjardins du Fleuve et des Montagnes. « La vie étant ce qu’elle est de nos jours, les gens ne vont plus beaucoup au comptoir et font leurs transactions en ligne », constate-t-elle.
De son côté, le maire de Petite-Rivière-Saint-François Gérald Maltais abonde dans le même sens. « Nous avons abordé la question au conseil municipal, et nous nous plions à la décision. Les chiffres ne sont pas favorables. C’est une décision d’affaires », déclare-t-il. Pour celui-ci, l’installation d’un guichet automatique de nouvelle génération rend la situation plus acceptable. Il croit que la population va elle aussi s’adapter. Il a hâte à la rencontre qui sera tenue par Desjardins dans sa municipalité afin que la population puisse s’exprimer.
Pour Claudette Simard, la nouvelle passe moins bien chez ses citoyens. « C’est un deuil à faire, Desjardins a toujours été au cœur de notre communauté », poursuit-elle. Les aînés de sa municipalité ressentent beaucoup d’inquiétude. Plusieurs se demandent ce qui se passer après la période de transition de deux mois. « Mes citoyens sont inquiets, car ils craignent que d’autres services tels que le bureau de poste disparaissent également », affirme la mairesse.
Celle-ci promet de veiller au grain au cours des prochains mois. « Je vais suivre le dossier. La période de transition suscite beaucoup de préoccupations. Je vais m’assurer que tout se passe bien pour nos aînés et qu’ils aient les services adéquats », conclut Mme Simard. La Caisse Desjardins du Fleuve et des Montagnes tiendra une réunion d’information à Saint-Urbain ce mercredi 18 avril.