Une étude architecturale sera réalisée pour la Grange Bhérer de La Malbaie

Par Lisianne Tremblay 10:02 AM - 22 août 2023
Temps de lecture :

La grange-étable Bhérer pourrait être démolie à moins d’une intervention du ministre de la Culture. Photo archives

Une étude architecturale sera effectuée pour la Grange Bhérer pour évaluer le bâtiment, qui est dans un état vétuste.

La Grange Bhérer est un bâtiment cité par le Répertoire du patrimoine du Québec. Elle a été construite il y a 200 ans dans le secteur Cap-à-L’AIgle. La Ville de La Malbaie a cité la grange-étable « bâtiment patrimonial » en 2006. Un toit de chaume avait été posé sur la partie avant de la grange en 1979.

Un permis de démolition a été demandé par des membres de la succession à la suite du décès de la propriétaire Claire Bhérer. Les propriétaires ont cependant convenu avec la Ville de La Malbaie de réaliser l’étude pour notamment documenter son état actuel.

« On veut faire une analyse structurale du bâtiment pour voir dans quel état il est. On présume l’état, mais on n’a pas de papier. Avec la nouvelle loi du ministère de la Culture, on peut donner un permis de démolition, mais pour les bâtiments construits avant 1940 il faut que le ministère se prononce », précise le maire de La Malbaie, Michel Couturier.

La Ville de La Malbaie a déposé une aide financière en vertu de l’Entente de développement culturel de la MRC de Charlevoix-Est. L’étude coûtera 7 958 $ et sera réalisée par la firme BGLA.

Au ministère de la Culture et des Communications on indique que « la grange-étable Bhérer présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Celle-ci est un exemple hâtif d’un type de bâtiments agricoles qui apparaît à partir du milieu du XIXe siècle au Québec, soit la grange-étable ».

Partager cet article